Renforcer les relations de l’UE avec l’Arménie et l’Azerbaïdjan 

Les députés vont entériner mercredi un nouvel accord de partenariat entre l’UE et l’Arménie et poser leurs conditions, notamment sur le respect des valeurs de l’UE et les normes, pour l’approfondissement des relations entre l’UE et l’Azerbaïdjan.

Signé en novembre 2017, le nouvel accord de partenariat global et renforcé UE-Arménie concrétise le dialogue politique renforcé entre l’UE et l’Arménie, élargit le champ des coopérations économiques et offrent de nouvelles opportunités pour des liens resserrés en matière d’énergie, de transport, d’infrastructure, d’environnement, de commerce, d’éducation et dans d’autres secteurs. Toutefois, cet accord ne marque pas un point final dans les relations entre l’UE et l’Arménie; il s’agit d’un outil visant à promouvoir les réformes intérieures et leur mise en œuvre, déclarent les députés.


Dans une résolution distincte mise aux voix le même jour, les députés proposent des recommandations sur les négociations relatives à l’accord global UE-Azerbaïdjan. Ils en appellent à des dispositions spécifiques à mettre en place pour soutenir l’Azerbaïdjan dans sa lutte contre la corruption, le blanchiment de capitaux et l’évasion fiscale. Les députés soulignent également qu’ils ne ratifieront aucun accord avec un pays qui ne respecte pas les valeurs et les droits fondamentaux.


Débats: mardi 3 juillet

Votes: mercredi 4 juillet

Procédure: approbation (Arménie), résolutions d’initiative