Yémen: le rôle de l’UE examiné dans le cadre des efforts de paix 

Mardi, les députés débattront de l’évolution de la situation au Yémen, pays confronté à la plus grande crise humanitaire mondiale. Une résolution sera mise aux voix jeudi.

Plus de trois ans de conflit entre les forces loyales au gouvernement reconnu par la communauté internationale et les rebelles Houthi ont dévasté le pays, laissant 22 millions de Yéménites (soit 80% la population totale) dans un besoin urgent d’aide humanitaire ou de protection. Le pays souffre également de la plus grande épidémie de choléra jamais enregistrée dans l’histoire moderne, avec plus d’un million de cas suspectés signalés en 2017 et plus de 2200 décès liés à la maladie.

Par ailleurs, le Yémen est considéré comme faisant partie d'une lutte de pouvoir régionale entre l'Iran sous contrôle chiite, soutenant les rebelles Houthi, et l'Arabie saoudite sous contrôle sunnite, à la tête de l'alliance des États arabes soutenue par l'Occident et qui tente de rétablir le gouvernement reconnu au niveau international.

Depuis le début de la guerre civile au Yémen, le Parlement européen appelle tous les acteurs à désamorcer le conflit, à s’engager dans les négociations de paix menées par l’ONU et à trouver des solutions politiques. Les députés ont aussi demandé à la chef de la politique étrangère de l’UE, Federica Mogherini, de lancer une initiative afin d’imposer un embargo européen sur les armes à l’encontre de l’Arabie Saoudite, étant donné les allégations sérieuses selon lesquelles la coalition menée par l’Arabie Saoudite violerait la législation humanitaire internationale au Yémen.

Débat: mardi 2 octobre

Vote: jeudi 4 octobre

Procédure: résolution non législative