La décision américaine de stopper les fonds aux réfugiés palestiniens débattue 

Les députés, le Conseil et la Commission débattront mardi de la décision de l'administration Trump de stopper tout financement américain de l’Office de l’ONU pour les réfugiés de Palestine.

L'annonce a été faite par le Département d'État américain en août et a déclenché l'indignation générale parmi les Palestiniens, étant donné que près de 5 millions de réfugiés palestiniens dépendent du programme de l'ONU pour soutenir notamment des programmes de soins de santé, des écoles, des infrastructures et des services sociaux.

L'administration américaine actuelle a qualifié le travail de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) comme d’"opération irrémédiablement imparfaite" et a par ailleurs critiqué le fait que d'autres pays ne partageaient pas suffisamment le fardeau en matière de soutien à la communauté palestinienne.

Les députés devraient également aborder la façon dont l’Union européenne devrait réagir à l’annonce des États-Unis. L’UE et ses États membres représentent ensemble le plus grand donateur de l’UNRWA, avec une contribution de 441 millions d’euros en 2017.

Débat: mardi 2 octobre

Procédure: déclaration de la Commission européenne