Budget à long terme de l'UE: les priorités des députés pour l'après-2020  

Les députés adopteront mercredi leur position de négociation relative au prochain budget à long terme de l’UE, incluant le détail des montants prévus pour chaque programme de l’UE.

Concernant le prochain cadre financier pluriannuel (CFP) 2021-2027, le Parlement devrait plaider pour que davantage de fonds aillent à la jeunesse, à la recherche, à la croissance, à l’emploi et à la lutte contre le changement climatique. Les nouveaux défis tels que la migration, la défense et la sécurité devraient se voir allouer les ressources nécessaires, et le financement des politiques agricoles et de cohésion ne devrait pas être réduit. En outre, de nouvelles sources de recettes directes devraient en partie remplacer les contributions financées par les contribuables.


Vous trouverez plus de détails dans le communiqué de presse publié après le vote en commission des budgets (05.11.2018).


Vous pouvez retrouver les chiffres exacts, à confirmer en plénière, dans le projet de rapport intérimaire.


Prochaines étapes


Après le vote en plénière le 14 novembre, le Parlement sera prêt à négocier et les négociations pourront débuter dès que le Conseil aura trouvé un accord sur sa position commune. L’adoption d’un nouveau règlement relatif au CFP nécessite l’approbation du Parlement.


Les députés espèrent aboutir à ‘‘un bon accord avant les élections européennes de 2019, afin d’éviter de graves revers pour le lancement des nouveaux programmes liés à l’adoption tardive du cadre financier, comme cela a été le cas par le passé.’’


Contexte


Environ 94% du budget de l’UE va aux citoyens, aux régions, aux villes, aux agriculteurs et aux entreprises. Les dépenses administratives de l’UE représentent environ 6% du total.


Débat: mardi 13 novembre

Vote: mercredi 14 novembre

Procédure: approbation

Conférence de presse: mercredi 14 novembre à 16h00