Le Parlement établira sa position sur les futures relations UE-Russie 

L’UE devrait rester ouverte à imposer de nouvelles sanctions si la Russie continue à violer le droit international, selon un projet de résolution mis aux voix mardi.

Les députés proposent que l’UE réexamine l’actuel accord de partenariat et de coopération afin de limiter la coopération avec la Russie aux domaines d’intérêt commun tels que la lutte contre le terrorisme et le changement climatique.


Des relations plus étroites seraient possibles uniquement si la Russie mettait en œuvre les accords dits de Minsk visant à mettre un terme à la guerre en Ukraine orientale et respectait la législation internationale.


Entre temps, l’UE doit se tenir prête à adopter de nouvelles sanctions, notamment à l’encontre des personnes physiques. Les députés notent également que les sanctions devraient être appliquées proportionnellement aux menaces que représente la Russie.


En décembre dernier, le Conseil a prolongé les sanctions économiques jusqu’au 31 juillet 2019.


Débat: lundi 11 mars

Vote: mardi 12 mars

Procédure: résolution non législative