Les relations UE-Turquie doivent être redéfinies 

Dans un projet de résolution mis aux voix mercredi, les députés réitèrent leur recommandation de suspendre formellement les négociations d’adhésion avec la Turquie.

Les députés demeurent très préoccupés par le piètre bilan de la Turquie en matière de droits de l’homme, d’État de droit, de liberté des médias et de lutte contre la corruption. Dans un projet de résolution mis aux voix mercredi, ils saluent la décision prise par la Turquie l’année dernière de lever formellement l’état d’urgence introduit après la tentative avortée de coup d’État en 2016.


Toutefois, rappelant les années de recul en matière politique et démocratique, les députés recommandent une nouvelle fois de suspendre formellement les négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE et souhaitent que les relations UE-Turquie soient redéfinies dans le cadre d’un partenariat efficace.


Débat: mardi 12 mars

Vote: mercredi 13 mars

Procédure: résolution non législative

Conférence de presse: mercredi 13 mars à 11 heures