Sécurité routière: des technologies sauvant des vies dans les nouveaux véhicules 

Des dispositifs de sécurité comme l’adaptation intelligente de la vitesse et le système de freinage d’urgence devront équiper les nouveaux véhicules à compter de mai 2022.

Les nouvelles voitures, camionnettes ainsi que les nouveaux camions et bus devront être équipés de dispositifs de sécurité visant à sauver des vies, selon une législation qui a fait l’objet d’un accord informel avec les ministres de l’UE et qui sera mise aux voix mardi.


L’un de ces dispositifs obligatoires est le système d’adaptation intelligente de la vitesse, qui pourrait selon les estimations réduire le nombre de décès sur les routes de l’UE de 20%. Ce système fournira au conducteur des informations basées sur les cartes et les panneaux de signalisation lorsque la vitesse autorisée sera dépassée. Il ne s’agit pas d’un limiteur de vitesse et le conducteur pourra décider de désactiver le système.


Les autres dispositifs avancés sauvant des vies qui équiperont les nouveaux véhicules incluent: le freinage automatique d’urgence, la reconnaissance avancée de distraction du conducteur, le système de maintien de trajectoire, la détection en marche arrière, la facilitation de l’installation d’un éthylomètre antidémarrage, le signal de freinage d’urgence et l’enregistreur de données d’événements (‘‘boîte noire’’).


En 2018, environ 25 100 personnes ont perdu la vie sur les routes de l’UE et 135 000 ont été gravement blessées, selon les chiffres préliminaires publiés par la Commission.


Vote: mardi 16 avril

Procédure: procédure législative ordinaire, accord en première lecture

Conférence de presse: mardi 16 avril à 16 heures