Pourquoi la ville de Strasbourg a-t-elle été choisie comme siège officiel du Parlement européen? 



La décision de 1992 a formalisé la situation existante à l’époque et qui résulte d’un compromis élaboré au fil des ans.


Lorsque la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) a été créée quelques années après la Deuxième Guerre mondiale, en 1952, établissant ainsi une gestion conjointe des réserves d’acier et de charbon de six pays, dont la France et l’Allemagne, ses institutions ont été implantées à Luxembourg. Le Conseil de l’Europe (organisme intergouvernemental pour les droits de l’homme et la culture rassemblant 47 pays, également mis en place au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale) était déjà installé à Strasbourg et avait mis son hémicycle à la disposition de l’Assemblée commune de la CECA, devenue plus tard le Parlement européen. Strasbourg devint progressivement le lieu principal des séances plénières du Parlement, mais des réunions supplémentaires ont également eu lieu à Luxembourg dans les années 1960 et 1970.


Après la création de la Communauté économique européenne en 1958, une part importante des activités de la Commission européenne et du Conseil des ministres s’est concentrée à Bruxelles. Étant donné que le Parlement est appelé à suivre de près le travail de ces deux institutions et à interagir avec elles, les députés ont décidé au fil du temps d’organiser leurs activités à Bruxelles. Au début des années 1990, le régime actuel était plus ou moins déjà en place, avec des réunions de commissions parlementaires et de groupes politiques à Bruxelles et les séances plénières à Strasbourg. Une proportion importante du personnel du Parlement est affectée à Luxembourg.