Changement climatique : l'UE promeut l'énergie renouvelable et l’efficacité énergétique 

 
 

Partager cette page: 

Comment les députés européens souhaitent-ils promouvoir l’efficacité énergétique et l'utilisation des sources d'énergie renouvelables?

L'Union européenne promeut l’efficacité énergétique ©AP Images/European Union-EP 

En 2016, la Commission européenne a présenté un ensemble de propositions sur l’énergie propre afin de lutter contre le changement climatique, de réduire la dépendance de l'Union européenne aux importations de carburants fossiles et d’aider les foyers à générer leur propre énergie verte.

Le paquet législatif est composé de trois propositions : une sur les énergies renouvelables, une sur l’efficacité énergétique et une dernière sur un mécanisme de contrôle. En juin 2018, le Parlement et les négociateurs du Conseil ont trouvé un accord sur la version finale du paquet énergie propre.

 

Énergies renouvelables

La part d’énergie consommée provenant de sources renouvelables a presque doublé ces dernières années, passant de 8,5% en 2004 à 17% en 2016.

L’Union européenne est en passe d'atteindre son objectif fixé à 20% pour 2020.

 

En 2014, les États membres se sont mis d’accord pour que cette part d’énergie consommée provenant de sources renouvelables atteigne 27% d’ici à 2030.  

Les co-législateurs de l'UE ont cependant revu ce chiffre à la hausse et demandent d’atteindre au moins 32%.

 

Les députés ont aussi accepté de renforcer le droit des citoyens à produire, stocker et consommer leur propre électricité provenant de sources renouvelables sans avoir à payer une redevance, des droits ou des taxes.

 

Apprenez-en plus sur la part d'énergies renouvelables dans les pays de l'Union européenne.

Efficacité énergétique

 

Des avancées dans le domaine de l’efficacité énergétique réduiraient les émissions de CO2 et allégeraient la facture des importations énergétiques de l’UE qui s’élève à 350 milliards chaque année. Pour cela, les législateurs de l'UE ont accepté d'établir de nouveaux objectifs contraignants afin de réduire la consommation d’énergie dans l’UE de 32,5% d’ici à 2030.

 

Des améliorations importantes peuvent être apportées dans le domaine du chauffage et du refroidissement des bâtiments qui représente 40% de l’énergie consommée dans l’UE. 75% de ces bâtiments sont inefficaces sur le plan énergétique.

Pour contrer ce problème, le Parlement a adopté de nouvelles règles sur l'efficacité énergétique des bâtiments en avril 2018. Selon ces règles, les États membres doivent préparer des stratégies nationales à long terme afin de soutenir la rénovation des bâtiments à usage résidentiel et non résidentiel. L’objectif est que ces bâtiments ne consomment pratiquement plus d'énergie d’ici à 2050.

Découvrez ce qui va changer grâce à ces nouvelles règles.

 

De plus, l’an dernier, le Parlement européen a simplifié l’échelle énergétique permettant aux consommateurs de contrôler et de comparer l’efficacité énergétique d’appareils ménagers tels que des lampes, des télévisions ou des aspirateurs.

Mécanisme de contrôle

 

Les députés et les ministres se sont également mis d'accord sur la "gouvernance de l'union de l'énergie". Il s'agit d'un mécanisme de contrôle qui enregistre les progrès des États membres vers les objectifs européens en matière de climat et d'énergie d'ici 2030. C'est également un outil de coopération qui permet de compenser au cas où un États membre prendrait du retard.    

Afin d'entrer en vigueur, ces règles devront être approuvées par l'ensemble des députés lors de la session plénière d'octobre et par le Conseil.


Retrouvez notre dossier sur l’Union de l’énergie.