Épargne-retraite individuelle : une alternative européenne pour plus de flexibilité 

 
 

Partager cette page: 

Créer un modèle paneuropéen d’épargne-retraite individuelle permettra aux épargnants de continuer à économiser sous le même régime même s’ils déménagent vers un autre pays de l'UE.

Photo d'Alex Beaz sur Unsplash 

La commission des affaires économiques et monétaires a soutenu le 3 septembre l’idée de développer une alternative aux produits d’épargne-retraite individuelle limités à l’échelle nationale. L’objectif est de mettre en place un modèle paneuropéen offrant plus de portabilité ainsi que des conditions identiques dans toute l’Union européenne pour les personnes souhaitant économiser pour leur retraite.

Selon la députée démocrate libérale néerlandaise Sophie in ’t Veld, auteur de la position du Parlement, le principal atout de ce nouveau modèle sera la supervision européenne. « Les citoyens pourront avoir confiance en ce produit. Un produit d’épargne-retraite individuelle rentable et prévisible, ne tenant pas compte de leur situation géographique dans l’UE » a-t-elle assuré.

Les produits d’épargne-retraite individuelle, c'est quoi ?

Les produits d’épargne-retraite individuelle offrent la possibilité à leurs utilisateurs de mettre de l’argent de côté pour leur retraite à titre personnel. Ils sont volontaires et complémentaires à tout système de retraite public et aux contributions faites par l’employeur.

Même s'il n'est pas obligatoire d’y souscrire, une épargne-retraite individuelle peut représenter une source additionnelle de revenus durant votre retraite.

Une alternative européenne

Un modèle transfrontalier favoriserait, par exemple, la transparence des coûts. Il existe pour l’instant des plans d’épargne très différents dans toute l’Union européenne.

Une personne qui souscrit à ce produit d’épargne-retraite pourra déménager dans un autre pays de l’Union européenne et continuer à bénéficier du même régime d’épargne. Les épargnants pourront aussi choisir entre différentes options d’investissement en fonction du niveau de risque qu’ils souhaitent prendre.



Traitement fiscal

Les incitatifs fiscaux pourraient jouer un rôle important dans l’adoption des produits d’épargne-retraite individuelle. Dans une recommandation au Conseil, la commission des affaires économiques et monétaires a insisté sur le fait que le nouveau modèle européen devrait bénéficier d’un traitement fiscal préférentiel par pays pour attirer les épargnants.

Une option serait que chaque pays offre au produit paneuropéen d’épargne-retraite individuelle le même traitement fiscal préférentiel que pour les produits nationaux ou encore que tous les pays de l’UE s’accordent sur un allègement fiscal spécifique. Comme pour chaque sujet touchant à la fiscalité, s’accorder sur une approche commune concernant les incitations devrait requérir l'unanimité parmi les États membres.

Prochaine étape

Les députés vont maintenant lancer les négociations avec le Conseil et la Commission afin de trouver un accord sur les règles concernant le produit paneuropéen d’épargne-retraite individuelle.