Partager cette page: 

Cette semaine, les députés ont notamment adopté de nouvelles mesures pour réduire les émissions de CO2 dans l’Union européenne et ont célébré les 30 ans du programme Erasmus+.

Le Parlement européen a débattu mercredi de la décision du Président américain Donald Trump de se retirer de l’accord de Paris sur le changement climatique.

« Le changement climatique est l’un des plus grands défis mondiaux de notre temps. En s’y attaquant, l’Union européenne crée de nouvelles opportunités pour nos citoyens et notre industrie. La décision de l’administration américaine est tout simplement une erreur », a déclaré le Président du Parlement Antonio Tajani.

« Nous devons traduire nos paroles en actes, faute de quoi l’accord de Paris ne restera qu’un moment de notre histoire où nous avons décidé d’agir pour lutter contre le changement climatique sans finalement y parvenir », a quant à elle souligné la Présidente de la commission parlementaire de l’environnement Adina-Ioana Valean.

Le même jour, les députés ont adopté le règlement sur la répartition de l’effort qui fixe aux États membres des objectifs contraignants en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Cette législation concerne les secteurs non-couverts par le système d’échange de quotas d’émission de l’Union européenne, tels que les transports, l’agriculture, le bâtiment ou la gestion des déchets, et prévoit une réduction des émissions de 30 % par rapport aux niveaux de 2005 d’ici à l’année 2030.

Mardi, le Parlement a approuvé une nouvelle échelle plus stricte allant de A à G pour indiquer l’efficacité énergétique des appareils électroménagers. À partir de la fin de l’année 2019, les premières étiquettes sans l’indication « + », telles qu’A+ ou A++, feront leur apparition dans les magasins.

Les députés ont célébré le trentième anniversaire d’Erasmus+ mardi. Depuis son lancement en 1987, ce programme a permis à plus de 9 millions de personnes d’étudier, d’être bénévole ou de travailler à l’étranger. À l’origine destiné uniquement aux étudiants, Erasmus+ a peu à peu évolué et soutient aujourd’hui aussi la mobilité des stagiaires, des professeurs ou des formateurs.

Dans une résolution sur l'économie du partage adoptée jeudi, les députés soulignent la nécessité d’une stratégie européenne pour garantir le respect des droits des travailleurs. Un Européen sur six a déjà utilisé une plateforme collaborative, et la France est l’État membre qui compte le pourcentage le plus élevé d’utilisateurs.

La plénière a également adopté un rapport d’initiative sur la question des plateformes en ligne. Le texte plaide en faveur de mesures plus strictes pour lutter contre les fausses informations et les contenus illégaux en ligne.

Dans l’Union européenne, la pension d’un homme est en moyenne 40 % plus élevée que celle d’une femme, un écart qui s’est même creusé dans la moitié des États membres au cours des cinq dernières années. Les députés ont adopté de nouvelles mesures pour lutter contre ces écarts, demandant par exemple des périodes de cotisation prenant en compte la prise en charge d’enfants.

La procédure d’évaluation de la sécurité du glyphosate, l’herbicide le plus utilisé dans l'Union européenne, a été mise en doute par de nombreux députés au cours d’un débat mardi. Son autorisation expirera à la fin de l’année.

Dans une résolution adoptée mardi, les députés ont souligné qu’un budget approprié, des synergies entre les fonds et une simplification du système pourraient avoir un impact positif sur la politique de cohésion de l’Union européenne pour l’après-2020.