Partager cette page: 

Les députés ont rendu hommage à l’ancienne Présidente du Parlement européen Simone Veil au cours d’une cérémonie qui s'est tenue à Strasbourg ce 4 juillet.

Simone Veil est décédée à l'âge de 89 ans 

« C’est avec l’énergie d’une survivante qui connaît le prix de la paix que Simone Veil s’est battue dans d’innombrables combats, en France et au Parlement européen. Des combats qui ont fait progresser les droits de tous les citoyens », a déclaré le Président du Parlement européen Antonio Tajani au cours de la cérémonie.

« Consciente de la tâche historique dont elle était investie, elle a accompagné le jeune Parlement dans ses premiers pas, l’a orienté dans la bonne direction, a jeté les bases de son évolution future », a-t-il ajouté.

Simone Veil appartenait à « cette génération que l’Europe a marquée par le pire de son histoire, mais qui aura su tirer le meilleur d’un destin brisé par la guerre et la déportation », a quant à lui souligné le Président du groupe de l’alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe Guy Verhofstadt. Elle était un « personnage d'exception, incarnation de notre histoire partagée et de notre avenir commun ».

"C’est avec l’énergie d’une survivante qui connaît le prix de la paix que Simone Veil s’est battue dans d’innombrables combats" - A. Tajani 

Née en 1927 au sein d’une famille de confession juive à Nice, Simone Veil est une survivante des camps de concentration nazis d’Auschwitz-Birkenau, de Bergen-Belsen et de Bobrek.

Figure emblématique du féminisme, elle a notamment contribué à faire avancer les droits des femmes en tant que Ministre française de la santé de 1974 à 1979.

Lors des premières élections européennes au suffrage universel direct en 1979, Simone Veil est élue députée, puis Présidente du Parlement européen. Elle devient donc la première Présidente du Parlement directement élu et la première femme à la tête d'une institution européenne.

Lors de ses quatorze années de mandat, elle a également été vice-Présidente puis Présidente du groupe libéral et démocratique. Elle se consacre à nouveau à la vie politique française à partir de 1993.

"Simone Veil, personnage d'exception, incarnation de notre histoire partagée et de notre avenir commun" - G. Verhofstadt