30 ans du Prix Sakharov : Honorer la lutte des défenseurs des droits de l’homme 

 
 

Partager cette page: 

Le Prix Sakharov rend hommage aux défenseurs des droits de l’homme depuis 30 ans. Voici l’histoire de 4 activistes qui ont dédié leur vie à la liberté.

À l’occasion du 30ème anniversaire du Prix Sakharov, le Parlement européen et l'Agence Magnum Photos présentent le quotidien et le travail de 4 défenseurs des droits de l’homme et membres de la bourse Sakharov. Les militants mis en lumière dans cette exposition photo incarnent par leurs actions l’essence même de la liberté de l’esprit et d’expression.

 

Asma Kaouech est une jeune activiste tunisienne qui se bat contre la radicalisation des jeunes. L’association qu’elle a créée, Fanni Raghman Anni, offre aux jeunes tunisiens la possibilité de s’exprimer à travers le théâtre de rue, des ateliers et des activités culturelles.

Photographie de Newsha Tavakolian.

Asma Kaouech ©Newsha Tavakolian/Magnum Photos, 2017 
Théâtre de rue par des jeunes acteurs travaillant avec l'association Fanni Raghman Anni ©Newsha Tavakolian/Magnum Photos, 2017 

Le Cambodgien Samrith Vaing se rend dans les villages éloignés, documente la vie des minorités indigènes qui luttent contre l’expulsion forcée et les informe de leurs droits. Leur mode de vie est menacé par les multinationales qui n’hésitent pas à placer le profit avant le respect des populations locales.

Photographie de Jérôme Sessini.

Samrith Vaing ©Jérôme Sessini/Magnum Photos, 2017 
Enfants, majoritairement de la communauté Kui à l'école à Anlong Srey, province de Preah Vihea. ©Jérôme Sessini/Magnum Photos, 2017 

Jadranka Miličević, ancienne réfugiée de la guerre des Balkans, est une activiste à temps plein pour les droits de la femme. Elle voyage de village en village afin de rencontrer les femmes en détresse. Elle les aide à prendre le contrôle de leur vie, à devenir indépendantes et les informe de leurs droits.

À travers sa fondation et les ateliers qu’elle organise, elle promeut l’égalité des genres et le développement positif de la société à travers l’éducation et la culture.

Photographie de Bieke Depoorter.

Jadranka Miličević ©Bieke Depoorter/Magnum Photos, 2017 
Elda Šišić ©Bieke Depoorter/Magnum Photos, 2017 

Ameha Mekonnen, ancien fonctionnaire éthiopien devenu avocat spécialisé dans les droits de l’homme, défend les journalistes confrontés à la censure des autorités gouvernementales.

Son quotidien est une lutte constante et dangereuse pour défendre la liberté de pensée, d’expression et le droit à critiquer, objecter et manifester.

Photographie de Enri Cana.

Ameha Mekonnen ©Enri Canaj/Magnum Photos, 2017 
Natnael Feleqe, bloggeur de 30 ans, a passé 1 an et 6 mois en prison ©Enri Canaj/Magnum Photos, 2017 

Depuis 1988, le Parlement européen décerne le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit à des personnalités collectives ou individuelles qui s’efforcent de défendre les droits de l’homme et les libertés fondamentales.

 

 

Exposition

L’exposition photo « Ils défendent nos idées – 30 ans du Prix Sakharov », présentant plus de 100 photographies, vous fera voyager autour du globe et vous confrontera à l’importance et à la difficulté de lutter, dans l’adversité, pour une noble cause.

L’exposition a été inaugurée au Parlement européen mardi 13 décembre et voyagera dans l’Union européenne en 2018.

Venez la visiter dès maintenant à Strasbourg au Lieu d’Europe et à la Gare jusqu'au 12 février 2018.

Vous pourrez également la découvrir à Luxembourg du 1er juin au 6 juillet 2018 à l'Abbaye de Neumünster. Plus d'information à venir sur les dates à Paris et à Bruxelles.

Retrouvez par ici la version digitale du livre « Ils défendent nos idées - 30 ans du Prix Sakharov ».