L’opposition démocratique au Venezuela reçoit le Prix Sakharov 2017 

 
 

Partager cette page: 

Les représentants de l’opposition démocratique au Venezuela ont reçu aujourd’hui le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit lors d’une cérémonie à Strasbourg.

« Ce Prix revient à tous les vénézuéliens du monde » a déclaré Antonio Tajani, Président du Parlement européen.

Le Président a également ajouté que la situation des droits de l’homme au Venezuela se détériorait chaque jour un peu plus et a appelé à « un retour des élections libres auxquelles chacun peut participer afin que le peuple vénézuélien puisse décider de son futur ».

La semaine dernière, le Président Maduro a décidé de façon arbitraire et antidémocratique d’interdire aux partis d’opposition de se présenter aux élections présidentielles.

Antonio Tajani a ajouté que « cette situation ne peut plus continuer. Nous voulons un retour à la démocratie, à la dignité, à la liberté ».

 

« Ce Prix est un hommage à la mère qui se prive de nourriture pour sauver ses enfants, aux enfants qui doivent fouiller dans les ordures afin de trouver de quoi se nourrir, aux personnes âgées qui dépérissent à cause du manque de soins. Ce Prix revient également au jeune qui quitte aujourd’hui le Venezuela de façon désespérée à la recherche d’opportunités, au professeur qui surmonte l’aveuglement idéologique et qui s’affaire à former des hommes et des femmes libres. Ou encore, à ceux qui se battent pour les droits de l’homme, aux journalistes vénézuéliens qui risquent leur vie pour montrer une réalité que certains tentent de cacher » a déclaré Julio Borges, Président de l’Assemblée nationale du Venezuela.

Ce dernier a rappelé que « 75% des vénézuéliens ont perdu 10 kilos lors des 12 derniers mois » et a appelé à l’aide humanitaire. Il a également insisté pour que l’Union européenne et le monde entier suivent les élections présidentielles attentivement.   

« Nous transformons ce Prix en fleurs afin de décorer les tombes de plus de 350 000 vénézuéliens dont les foyers sont en deuil. Contrairement à ceux qui détiennent le pouvoir actuellement au Venezuela, qui gouvernent avec des fusils ou des baïonnettes en piétinant la constitution et les lois de la république, nous voulons la paix. Nous ne sommes pas en quête de revanche, mais de justice » a déclaré Antonio Ledezma, maire de Caracas et prisonnier politique exilé en Europe. « Cette récompense nous donne l'énergie pour continuer à nous battre pour nos valeurs et pour les principes de la démocratie ».

Julio Borges, Président de l’Assemblée nationale, Antonio Ledezma, maire de Caracas et les proches et représentants des prisonniers politiques, Antonieta et Leopoldo López (parents de Leopoldo López), Patricia Gutiérrez (épouse de Daniel Ceballos), Yamile Saleh (mère de Lorent Saleh), José Ignacio Guédez (avocat d’Alfredo Ramos) ainsi qu’Alejandra González (soeur d’Andrea González) étaient présents à la cérémonie de remise du Prix Sakharov.

Le Président du Parlement européen Antonio Tajani a aussi accueilli les deux autres finalistes du Prix Sakharov 2017, Aura Lolita Chavez Ixcaquic et Betlehem Isaak, fille du finaliste Dawit Isaak. Antonio Tajani a également appelé les autorités érythréennes à libérer immédiatement le dramaturge, journaliste et écrivain suédo-érythréen.

 

Étapes précédentes

Le 26 octobre, le Président du Parlement européen Antonio Tajani a annoncé que le Prix Sakharov 2017 serait décerné à l’opposition démocratique au Venezuela. Cette décision a été prise par le Président et par les dirigeants de groupes politiques du Parlement européen.

L’opposition démocratique inclut l’Assemblée nationale du Venezuela (représentée par Julio Borges) et tous les prisonniers politiques dont les noms ont été communiqués par le Foro Penal Venezolano, représentés par Leopoldo López, Antonio Ledezma, Daniel Ceballos, Yon Goicoechea, Lorent Saleh, Alfredo Ramos et Andrea González.

L'opposition démocratique au Venezuela reçoit le Prix Sakharov 2017 

Situation au Venezuela

Le Venezuela fait face à une sérieuse crise politique et économique. Des millions de vénézuéliens ont été livrés à eux-mêmes à cause de l’inflation croissante, devant se battre pour survivre, acheter de quoi se nourrir et se soigner.

Depuis le début de l'année, plus de 120 personnes ont été assassinées lors de manifestations, la plupart s’opposant au gouvernement de Nicolas Maduro. L’Assemblée nationale gouvernée par l’opposition a été dépossédée de ses pouvoirs et, selon Foro Penal Venezolano, on dénombre 300 prisonniers politiques dans le pays.

 

Le Prix Sakharov a 30 ans

Le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit, qui doit son nom au scientifique et dissident politique russe Andreï Sakharov, est remis chaque année par le Parlement européen.

Il a été créé en 1988 pour honorer des personnalités collectives ou individuelles qui s’efforcent de défendre les droits de l’homme et les libertés fondamentales.

Nelson Mandela, Malala Yousafzai, Nadia Mourad Bassi Taha et Lamiya Aji Bachar font partie des lauréats des années précédentes.

Exposition

Afin de célébrer cet anniversaire, le Parlement européen et l'Agence Magnum Photos ont suivi le quotidien de 4 défenseurs des droits de l’homme en Tunisie, au Cambodge, en Éthiopie et en Bosnie-Herzégovine. L’exposition photo « Ils défendent nos idées – 30 ans du Prix Sakharov » a été inaugurée au Parlement européen ce mardi et voyagera dans l’Union européenne en 2018.

Venez la visiter dès maintenant à Strasbourg au Lieu d’Europe et à la Gare jusqu'au 12 février 2018.

Vous pourrez également la découvrir à Luxembourg du 1er juin au 6 juillet 2018 à l'Abbaye de Neumünster. Plus d'information à venir sur les dates à Paris et à Bruxelles.

 

Retrouvez l’enregistrement de la cérémonie sur notre site ou suivez le débat sur les réseaux sociaux avec le hashtag #PrixSakharov.