Cette semaine à Strasbourg : Brexit, véhicules autonomes, pesticides 

 
 

Partager cette page: 

Brexit, avenir de l’Europe, véhicules sans chauffeur et mondialisation étaient à l’agenda de cette première session plénière de 2019.

Lors d’un débat suivant le rejet par le Parlement britannique de l’accord de retrait, les députés européens ont insisté sur le fait qu’un retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord n’est dans l’intérêt de personne et ont appelé Westminster à clarifier sa position.


Mardi, les députés ont approuvé les propositions sur les véhicules autonomes mais ont également appelé à soutenir l’industrie européenne et à renforcer la sécurité routière. Plus d’information dans notre infographie.


Pour lutter contre le chômage et la pauvreté dans l’Union européenne, le Parlement a proposé d’augmenter les financements d’à peu près 19% pour le Fonds social européen plus (FSE+). Les députés demandent qu’une attention particulière soit portée aux enfants et aux jeunes sans emploi.


Mardi, dans le contexte de la crise humanitaire persistante en Méditerranée et en Afrique, les députés ont débattu du blocage de la réforme du régime d’asile commun et de la politique migratoire. Le Parlement européen souhaite une politique d’asile européenne plus juste et plus efficace.


Mercredi, le Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, a débattu de l’avenir de l’Europe avec les députés européens. « Nous devons protéger l’Europe pour qu’elle puisse protéger ses citoyens » a-t-il déclaré.


Mercredi toujours, les députés ont débattu des priorités de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE avec le Premier ministre roumain Viorica Dăncilă.


Afin de renforcer l’aide aux travailleurs licenciés à cause de la mondialisation et des changements technologiques et environnementaux, les députés ont voté en faveur de la réforme du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (désormais appelé Fonds européen pour la transition).


Mardi, durant la cérémonie organisée à l’occasion des 20 ans de l’euro, le Président Antonio Tajani a souligné que trois Européens sur quatre sont en faveur de la monnaie unique.


Le Parlement a adopté sa position sur un nouveau programme de l'UE visant à soutenir l'investissement et l'accès aux financements entre 2021 et 2027.


Mercredi, les députés ont soutenu un projet visant à renforcer la confiance dans la procédure d’autorisation des pesticides, en la rendant plus transparente et plus responsable.