Partager cette page : 

Articles 

Intégration des réfugiés : transcender les frontières        

La crise migratoire sans précédent que traverse l’Europe a mis en lumière la nécessité de réformer le règlement de Dublin qui détermine actuellement quel État membre est responsable du traitement d’une demande d’asile. Ce jeudi 9 mars, la commission des libertés civiles se penchera sur de nouvelles propositions visant à remédier aux faiblesses du système actuel, en veillant à ce que les responsabilités soient mieux partagées entre les pays et que les procédures soient accélérées.

Articles 

Vidéo EuroparlTV

       

Comment l’Union européenne devrait-elle répondre à la crise migratoire ? Les députés réunis en session plénière à Strasbourg se penchent cette semaine sur un rapport autour de la situation en Méditerranée et de la nécessité d'une approche globale de l'Union européenne. Nous avons demandé aux deux rapporteurs, les députées Kashetu Kyenge et Roberta Metsola, de répondre à vos questions posées sur Facebook. Visionnez la vidéo pour en savoir plus et suivez le débat mardi à partir de 8 heures 30.

EUFairShare_big.jpg        
Communiqué de presse 

Communiqué de presse 

Les demandeurs d’asile devraient pouvoir travailler dans l’UE au plus tard deux mois après avoir introduit leur demande d’asile, au lieu des neuf mois appliqués actuellement, ont déclaré les députés de la commission des libertés civiles mardi.

Serbia. Refugees and migrants transit through the Balkans        
Communiqué de presse 

Communiqué de presse 

L'échec à ce jour du système d'asile européen face au nombre croissant d'arrivées de migrants demande une réforme radicale des règles dites de Dublin, ont affirmé les députés de la commission des libertés civiles mercredi. Ils proposent de créer un système central pour rassembler et répartir les demandes d'asile. Le système, qui pourrait inclure un quota pour chaque pays de l'UE, fonctionnerait sur base de points d'accès (hotspots) à partir desquels les réfugiés seraient répartis.

FB ITW with MEP Pabriks_        

Mercredi 6 juillet, les députés réunis en session plénière à Strasbourg ont approuvé la création d’un corps européen de garde-frontières et de garde-côtes visant à sécuriser les frontières extérieures de l’Union et à restaurer le fonctionnement de l’espace Schengen. À cette occasion, nous avons organisé une session de questions-réponses diffusée en direct sur notre page Facebook avec Artis Pabriks, député démocrate-chrétien letton en charge du dossier au Parlement.

interview with Constance Le Grip        

Si tous ceux qui fuient les conflits sont confrontés à de nombreuses difficultés, les femmes réfugiées et les mineurs non-accompagnés sont souvent les plus vulnérables. Les 3 et 4 novembre, une délégation de la commission parlementaire des droits de la femme s’est rendue en Grèce afin d’évaluer la situation dans des camps de réfugiés près d’Athènes. Nous avons rencontré Constance Le Grip, députée démocrate-chrétienne française à la tête de la délégation.

Reportage photos sur les femmes réfugiées de la journaliste Marie Dorigny qui a voyagé en Grèce, en ancienne République yougoslave de Macédoine et en Allemagne 
© Marie Dorigny / European Union 2015.        
Communiqué de presse 

Communiqué de presse 

La réforme des politiques et procédures européennes de migration et d'asile doit inclure des mesures tenant compte du genre afin de garantir la sécurité des femmes qui demandent l'asile et qui voyagent souvent seules avec de jeunes enfants et d'autres tiers à charge, ont affirmé les députés dans une résolution adoptée mardi.

Portrait de Brando Benifei        

L'Europe est actuellement confrontée au plus grand mouvement de population depuis la Seconde Guerre mondiale. La question de l'emploi constitue une part importante du processus d'intégration des réfugiés. Jeudi 18 février, les députés de la commission de l'emploi et des affaires sociales se sont penchés en compagnie d'experts internationaux sur les avantages, les opportunités et les défis de l'intégration des réfugiés au marché du travail européen.

Articles 

01_DAY1 (LIBE)_Turkey: MEPs assess response to refugee crisis        

Gülhan était étudiante à Lattaquié, en Syrie, lorsque la guerre civile a éclaté dans son pays. La jeune femme de 32 ans vit depuis quatre ans maintenant dans un camp de réfugiés à Osmaniye, au sud de la Turquie. Le conflit syrien a déclenché la plus grande catastrophe humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale. La semaine dernière, deux délégations menées par les députés Sylvie Guillaume et Jean Arthuis se sont rendues en Turquie afin d'évaluer la situation sur le terrain.

Des réfugiés syriens assis dans un camp des Nations Unies        

La Syrie et la crise humanitaire qui en découle a prédominé l’agenda du Parlement européen, plus récemment dans le contexte du soutien aux 2,5 millions de réfugiés syriens actuellement en Turquie. Lors de la session plénière de janvier, les députés ont demandé aux États membres d’accorder à la Turquie un fonds d’aide de 3 milliards d’euros. Deux délégations, de la commission des libertés civiles et de la commission des budgets, se rendent cette semaine en Turquie pour évaluer la situation.

Vidéo EuroparlTV
       

« Pour l'intérêt des réfugiés, nous devons coopérer avec la Turquie », a déclaré le Président du Parlement Martin Schulz à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre turc Ahmet Davutoğlu lundi 7 mars. Les deux hommes ont évoqué la crise des réfugiés, les contrôles aux frontières, la libéralisation des visas pour les citoyens turcs ainsi que la liberté de la presse avant le début d'une réunion qui se tient aujourd'hui à Bruxelles entre les dirigeants européens et le gouvernement turc.

Enfant syrien dans les bras de sa mère attendant sous la pluie la décision de prendre un bus pour l'Autriche        

Alors que la crise migratoire s'aggrave, l'unité s'avère plus que jamais nécessaire face à la montée du populisme et du nationalisme en Europe, a déclaré le Commissaire à la migration Dimitris Avramopoulos. Évoquant devant la commission des libertés civiles la mise en œuvre des mesures visant à gérer la crise, Avramopoulos a rappelé que les États membres devaient avant tout se montrer solidaires : « Si Schengen s'effondre, ce sera le début de la fin pour le projet européen ».

Photographie : Martin Schulz à Lesbos en compagnie d'Alexis Tsipras        

Le Président du Parlement européen Martin Schulz était à Athènes mercredi pour assister à la première relocalisation de réfugiés depuis la Grèce vers le Luxembourg. Il s'est rendu le lendemain sur l'île de Lesbos et a visité un centre d'identification et d'enregistrement de réfugiés. « Il est urgent de renforcer les efforts pour parachever la mise en place des "hot spots", mais pour être efficace, il faut que tous les États membres participent à la relocalisation », a-t-il déclaré.

Les députés ont débattu des attaques terroristes, de leurs causes profondes et de leurs conséquences politiques

       
Communiqué de presse 

Communiqué de presse 

Une "démagogie politique" qui assimile les réfugiés aux terroristes fomente la haine et la désillusion qui inspire ceux qui rejoignent des groupes terroristes, ont avancé de nombreux députés durant le débat de mercredi. Plutôt que de laisser les libertés et la tolérance de l'Europe s'éroder, les pays de l'UE doivent s'efforcer de renforcer la sécurité, ont appelé les députés.

Le Commissaire Dimitris Avramopoulos et le Vice Président de la Commission Frans Timmermans durant le débat        
Communiqué de presse 

Communiqué de presse 

Une proposition d'urgence pour relocaliser 120.000 demandeurs d'asile en provenance d'Italie, de Grèce et de Hongrie entre les États membres de l'UE a été soutenue par le Parlement jeudi. Les premières règles temporaires d'urgence pour en relocaliser dans un premier temps 40.000 sur deux ans depuis l'Italie et la Grèce seulement ont été approuvées par le Parlement le 9 septembre.

Ecran de contrôle d'une embarcation en mer        

L'opération militaire de l'Union européenne contre les passeurs en Méditerranée pourrait entrer dans une nouvelle phase. En effet, après la collecte de renseignements et la mise en place de la structure, l'opération devrait maintenant se concentrer sur l'arrestation des passeurs et la confiscation de leurs embarcations. Les détails de cette opération ont été discutés lors d'une réunion de la sous-commission de la sécurité et de la défense le 22 septembre.

Storify        
Communiqué de presse 

Communiqué de presse 

Le véritable fossé révélé par les défis migratoires actuels est entre les pays "pro-européens" qui veulent utiliser l'UE pour relever ces défis, et les pays "anti-européens" qui veulent utiliser ces défis pour dissoudre l'UE, ont avancé de nombreux députés pendant le débat mardi. La plupart d'entre eux ont déploré la lenteur des États membres à respecter leurs engagements financiers pour aider davantage de réfugiés et demandé davantage de personnel pour gérer leur arrivée aux frontières de l'UE.

Nombre de franchissements illégaux de la frontière dans l'UE - Frontex http://frontex.europa.eu/trends-and-routes/migratory-routes-map/        

Alors que la crise migratoire se poursuit en Europe, la Commission a annoncé une nouvelle série de mesures incluant notamment un mécanisme de relocalisation permanent, une liste commune de pays d'origine sûrs ainsi qu'un plan d'action en matière de politique de retour. Ces mesures seront débattues à la commission des libertés civiles le 22 septembre. Suivez le débat en direct sur notre site web et consultez notre infographie pour en savoir plus sur les routes de l'immigration.

Articles 

©European Union 2015 - European Council        

L'Europe a besoin d'un mécanisme permanent et contraignant pour répartir les réfugiés dans l'Union européenne, a estimé le Président du Parlement européen Martin Schulz lors de l'ouverture du sommet des 15 et 16 octobre. « La solidarité européenne consiste à partager les responsabilités », a-t-il notamment déclaré. Le Conseil européen doit évoquer l'immigration, l'union économique et monétaire, le référendum du Royaume-Uni concernant l'Union européenne et la situation en Turquie et en Syrie.