Partager cette page: 

Le Président du Parlement européen Martin Schulz en compagnie d'Alexis Tsipras à Lesbos 

Le Président du Parlement européen Martin Schulz était à Athènes mercredi pour assister à la première relocalisation de réfugiés depuis la Grèce vers le Luxembourg. Il s'est rendu le lendemain sur l'île de Lesbos et a visité un centre d'identification et d'enregistrement de réfugiés. « Il est urgent de renforcer les efforts pour parachever la mise en place des "hot spots", mais pour être efficace, il faut que tous les États membres participent à la relocalisation », a-t-il déclaré.

« J'ai constaté le travail réalisé par le gouvernement et l'engagement intense des organisations et des ONG qui prennent en charge les réfugiés et les migrants », a déclaré Martin Schulz après s'être rendu avec le Premier Ministre grec Alexis Tsipras au premier « hot spot » grec à Moria. Situé sur l'île grecque de Lesbos en Mer Égée, le village est devenu un important point d'entrée dans l'Union européenne en raison de sa proximité avec la Turquie.


Mercredi, Martin Schulz, Alexis Tsipras, le Commissaire à l'immigration Dimítris Avramópoulos ainsi que le Ministre des Affaires étrangères luxembourgeois Jean Asselborn ont assisté à la première relocalisation de réfugiés à l'aéroport d'Athènes.


« La crise des réfugiés, c'est tout d'abord une crise qui affecte les réfugiés, des gens qui fuient pour sauver leurs vies », a rappelé le Président du Parlement européen, soulignant que le mécanisme de relocalisation ne constituait qu'une première étape.