Partager cette page: 

©AP Images/Union européenne/Parlement européen 

73 % des citoyens souhaitent que l’Union européenne intervienne davantage qu’à l’heure actuelle sur la question migratoire, selon un récent sondage Eurobaromètre commandé par le Parlement.

Ce sondage Eurobaromètre été réalisé entre le 18 et le 27 mars 2017 auprès de 27 901 personnes dans l’Union européenne. Il a été mené de manière à représenter l’ensemble de la population.

Les réponses du Parlement européen

Les députés de la commission des libertés civiles ont adopté en décembre dernier un rapport visant à renforcer le rôle du Bureau européen d’appui en matière d’asile (EASO) qui deviendra l'Agence de l'Union européenne pour l'asile. Celle-ci permettra un partage plus équitable et durable des demandes d’asile dans l’Union européenne.

L’agence devrait notamment recevoir les moyens nécessaires pour aider les États membres en situations de crise, mais aussi contrôler la manière dont les autorités nationales appliquent la législation européenne. La proposition fait actuellement l’objet de négociations avec le Conseil et la Commission.

La Commission européenne a proposé de réformer le système de Dublin afin d’assurer un partage plus équitable des réfugiés parmi les pays européens et un traitement plus rapide des demandes. Le projet de rapport a été présenté pour la première fois en commission des libertés civiles en mars.

La commission des libertés civiles a également adopté un rapport en avril visant à faciliter l’accès des demandeurs d’asile au marché du travail pour favoriser leur intégration. Les députés soulignent notamment que les demandeurs d’asile doivent être traités de la même manière et avec dignité dans tous les États membres.

France

71 % des Français interrogés demandent une plus grande action de l’Union européenne sur la question migratoire, soit légèrement moins que l’ensemble des citoyens européens.

Belgique

76 % des sondés de nationalité belge estiment que l’Union européenne devrait intervenir davantage sur la question migratoire, soit plus que la moyenne européenne.

Luxembourg

Au Luxembourg, 62 % des participants estiment que l’Union européenne devrait intervenir davantage.

Pour en savoir plus, consultez notre page sur les réponses de l’UE à la crise des migrants.