Partager cette page: 

1,2 million de personnes ont demandé l’asile dans l’Union européenne en 2016. Découvrez le rôle du Parlement européen en matière d’intégration des réfugiés.

Une réfugiée syrienne participe à un cours d'anglais en Grèce - © UNHCR/Achilleas Zavallis 

L’Union européenne fait face à un nombre croissant de demandes d’asile depuis 2015. La réponse de l’Union européenne à la crise des migrants passe également par l’intégration des réfugiés.

Même s’il s’agit d’une responsabilité aux mains des gouvernements nationaux, l’Union européenne peut offrir un soutien financier aux États membres par le biais de programmes tels que le Fonds social européen (FSE) ou le Fonds européen de développement régional (FEDER).

Que fait le Parlement pour intégrer les réfugiés ?

Les députés ont déjà adopté plusieurs résolutions visant à favoriser l’intégration des réfugiés.

À la fin de l’année 2015, ils ont notamment demandé que les dépenses du Fonds social européen soient utilisées plus efficacement pour venir en aide aux groupes vulnérables, y compris aux réfugiés.

En avril 2016, le Parlement a adopté une résolution soulignant l’importance de l’intégration des réfugiés au travers de programmes leur offrant un logement, des cours d’alphabétisation et de langues, un dialogue interculturel ainsi qu’une formation professionnelle.  

Dans une résolution adoptée en juillet 2016, le Parlement a demandé à l’Union européenne de s’assurer que les réfugiés soient rapidement et pleinement intégrés au sein de leur société d’accueil et du marché du travail. Le texte souligne l’importance de l’éducation et du sport, et invite les États membres à aider les enseignants et les professeurs migrants à trouver un emploi dans l'enseignement.

Un projet de rapport approuvé par la commission des libertés civiles en avril 2017 souligne que les demandeurs d’asile devraient pouvoir travailler dans l’Union européenne au plus tard deux mois après avoir introduit leur demande.

Les députés insistent également sur le fait que les candidats à une protection internationale devraient avoir accès à des cours de langue à partir du moment où leur demande est traitée.

En savoir plus sur la crise des migrants en Europe :