Partager cette page: 

L’Europe fait face à la plus importante crise migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale. Découvrez les réponses apportées par l’Union européenne.

Des migrants arrivés sur l'ile de Lesbos depuis la Turquie - ©UNHCR/Achilleas Zavallis 

L'Europe est confrontée, depuis 2015, a une hausse de l'immigration. En 2016, 362 753 personnes ont rejoint l’Union européenne par la Méditerranée, dont 5 022 sont portées disparues ou mortes en mer. L’Union européenne travaille à des réponses pour faire face à cette situation inédite.

La crise des migrants en chiffres

Ces dernières années, des millions de personnes ont rejoint l’Europe pour fuir la guerre, la terreur ou la persécution dans leur pays.

Parmi les 1,2 million de primo-demandes d’asile enregistrées dans l’Union européenne en 2016, plus d’un quart provenaient de pays en guerre tels que, par ordre numérique, la Syrie, l’Afghanistan et l’Irak. Dans ces pays, la population civile doit faire face à des groupes d’insurgés extrémistes.

En mars 2016, l’Union européenne et Ankara ont conclu un accord afin de renvoyer tous les migrants en situation irrégulière entrant en Europe par les îles grecques depuis la Turquie.

Depuis mai 2016, on observe une nette augmentation du nombre de migrants traversant la Méditerranée depuis l’Afrique vers l’Italie.

Consultez notre page sur la crise des migrants en chiffres pour en savoir plus sur le nombre de migrants entrant en Europe, le nombre de personnes ayant demandé et obtenu l’asile, le nombre de retours ainsi que sur les mesures financières prises par l’Union européenne pour accueillir et intégrer les migrants.

Les réponses de l’Union européenne à la crise des migrants

La crise des migrants a mis en lumière les faiblesses du système d’asile de l’Union européenne. En novembre, les députés ont adopté la position du Parlement sur la réforme du système de Dublin, la législation qui détermine quel est l'État membre responsable de l'examen d'une demande d’asile. Le Parlement pourra entrer en négociations avec le Conseil dès que les États membres auront défini leur propre position de négociation.

Le Parlement se penche également sur de nouvelles mesures afin de faire face à l’immigration irrégulière, de renforcer les contrôles aux frontières extérieures et d'améliorer la collecte et la rétention de données autour des personnes qui entrent en Europe.

Pour en savoir plus, consultez notre page sur les réponses de l’Union européenne à la crise des migrants.

Découvrez aussi notre dossier consacré à l’immigration pour rester informé des dernières actualités en la matière.