11 mars, journée de commémoration des victimes du terrorisme 

 
 

Partager cette page: 

Le 11 mars est la Journée européenne des victimes du terrorisme. ©Belga/AFP  

Le 11 mars est la Journée européenne de commémoration des victimes du terrorisme. Cette date marque l'anniversaire des attentats terroristes à Madrid en 2004, qui ont tué près de 200 personnes. Un an plus tard, le 7 juillet 2005, c'est Londres qui devient la cible des terroristes avec quatre bombes et plus de 50 morts, sans compter les récentes attaques en Norvège.

La députée européenne Teresa Jiménez-Becerril (Parti populaire, Espagne) compte parmi les proches des victimes du terrorisme. Son frère et sa belle-sœur ont été tués par l'ETA. "Le souvenir des victimes sont les meilleures armes pour lutter contre le terrorisme", témoigne-t-elle. "Les terroristes veulent notre silence pour que les gens oublient la cruauté de leur actes. Si nous continuons à nous souvenir, cela obligera les terroristes à faire face à leurs responsabilités. Les témoignages des victimes apporteront la justice".


Selon elle, l'UE peut faire beaucoup plus pour empêcher les actes terroristes. "Nous nous préoccupons du terrorisme uniquement après une attaque. L'émotion engendrée entraîne une prise de conscience", rappelle-t-elle, prônant le développement de la prévention. "La sécurité et la protection des citoyens sont parfois perçues comme une entrave à la liberté. Je pense que c'est le contraire. Le premier des droits de l'homme est le droit de vivre".


"S'unir et épauler les victimes"


Le député européen Sajjad karim (Conservateur et Réformiste, Britannique) était présent dans l'hôtel Taj Mahal de Bombay lors des attaques terroristes de novembre 2008. "J'ai vu la peur de ma famille quand nous étions la cible des terroristes. Les victimes de ces actes doivent savoir qu'elles ne sont pas seules, c'est ça l'objectif de cette journée de commémoration : s'unir et épauler ceux qui ont perdu des être chers ou qui ont vu leur vie bouleversée".


Le Président du Parlement européen fera une déclaration lors de l'ouverture de la session plénière à Strasbourg lundi 12 mars.