Partager cette page: 

Afin de renforcer la sécurité, l’Union européenne met en place un nouveau système d’entrée et de sortie des frontières externes de l’espace Schengen. Plus d’information dans notre vidéo.

Le nombre croissant de non ressortissants de l’Union européenne (UE) entrant dans l’espace Schengen et les craintes grandissantes pour la sécurité à l’égard des frontières externes de l’Union européenne ont créé le besoin de revoir les règles de gestion des frontières externes de Schengen.

 

Nouveau système européen d’entrée/sortie

 

Le nouveau système enregistrera des informations sur l’entrée, la sortie et le refus d’entrée des ressortissants de pays tiers. Cela sera valable tant pour les voyageurs soumis à l’obligation de visa que ceux qui en sont exemptés et qui franchissent les frontières extérieures de l’espace Schengen.

 

Ce nouveau système accélèrera et renforcera les contrôles aux frontières de l’UE et remplacera le système d’estampillage des passeports par un système électronique stockant les données du voyageur. Cela facilitera les passages rapides mais détectera aussi plus facilement les personnes ayant dépassé la durée de séjour autorisée (90 jours sur une période de 180 jours) ainsi que les fraudes documentaires ou à l’identité.

 

 

« Une méthode consiste à autoriser les autorités et la sécurité étatiques à accéder à ces données, et grâce aux vérifications croisées d'autres informations, des alertes peuvent être rapidement émises. Il sera plus facile d'éviter certaines situations, telles que l'attaque du marché de Noël de Berlin, où nous avons découvert par la suite que le terroriste ayant commis l'attaque avait utilisé 15 identités différentes.» dit le député démocrate-chrétien espagnol Agustín Díaz De Mera García Consuegra

 

Regardez notre vidéo pour en apprendre plus.