Encourager l’innovation dans l’industrie de la défense européenne 

 
 

Partager cette page: 

Les députés européens ont approuvé des propositions pour soutenir le développement d’équipements et de technologies militaires commun.

Une plus grande intégration en matière de défense ? L’idée n’est pas nouvelle. La Communauté européenne de défense était l’un des premiers essais, aussi l’un des plus audacieux, pour créer une armée commune européenne au début des années 50. Cependant, son échec a refroidi les ambitions en matière de défense commune de l’Europe durant à peu près un demi-siècle.

 

Durant les 20 dernières années, les initiatives vers la coopération se sont intensifiées et Pesco, qui a pour objectif de développer des capacités militaires communes européennes, est la dernière à avoir vu le jour. Aussi, des projets de collaboration dans la technologie de défense, tels que le développement de drones de surveillance maritime, peuvent être cofinancés directement par le budget de l’UE pour la première fois.

 

Le 3 juillet, le Parlement a approuvé la proposition de mettre en place le programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense. 500 millions d’euros du budget de l’UE pour 2019-2020 seront investis dans ce dernier afin de cofinancer le développement commun de nouvelles technologies et d'équipements de défense.

 

Pour le prochain budget à long terme de l'UE 2021-2027,un fonds de défence européen de 13 milliards d'euros a été proposé pour financer le développement militaire et les activités de recherche. 

Un programme test de 90 millions d’euros pour 2017-2019 a lui déjà commencé.

Le développement de produits de défense devra être porté par au moins trois compagnies établies dans au moins trois États membres pour pouvoir être financé par le programme.

Certains produits interdits par le droit international ne pourront en aucun cas être financés.

 

Dans sa résolution datant de décembre 2017 sur la politique de défense et de sécurité commune, le Parlement a salué les efforts mis en œuvre pour mieux coordonner les dépenses de la défense et réduire les doubles emplois et le gaspillage. Le Parlement a également rappelé que  « les dépenses de défense de l’EU-28 atteignent 40 % de celles des États-Unis, mais avec ce budget l’Union ne parvient à générer que 15 % des capacités résultant de ces dépenses aux États-Unis, ce qui révèle un très sérieux problème d’efficacité ».

« Le premier programme européen spécialement dédié à l'industrie de la défense augmentera la coopération et renforcera la compétitivité de l'industrie de la défence européenne.» a déclaré la députée démocrate-chrétienne et rapporteure Françoise Grossetête

Retrouvez notre infographie pour en apprendre plus sur les bénéfices d’une coopération de défense plus proche au niveau européen.