Les députés veulent mieux protéger nos hormones contre les produits chimiques 

 
 

Partager cette page: 

Le rapport du Parlement européen voudrait mettre les citoyens européens à l'abri des substances chimiques perturbant le fonctionnement de notre corps 

Ces vingt dernières années, les troubles hormonaux n'ont cessé d'augmenter et les perturbateurs endocriniens chimiques pourraient en être la cause. "Même si nous n'avons pas toutes les réponses, nous en savons assez que pour règlementer ces substances selon le principe de précaution" a déclaré la députée Åsa Westlund. Son rapport, appelant à réduire l'exposition à ces produits chimiques, sera voté jeudi 14 mars en séance plénière après un débat mardi.

Les perturbateurs endocriniens chimiques sont des substances qui modifient le fonctionnement du système endocrinien et entraînent des effets néfastes pour la santé. On peut y inclure les hormones stéroïdiennes, certains pesticides, les PCB, les additifs plastiques ou encore les dioxines. Les conséquences de ces perturbations peuvent être dramatiques: le système endocrinien régule la majorité des phénomènes physiologiques, tels que la reproduction, l'immunité, le métabolisme et le comportement.

 "Le rapport du Parlement vise à identifier la manière dont nous devrions traiter le problème des perturbateurs endocriniens chimiques. Je veux être très claire: le temps est venu pour l'action politique", nous a confié la députée démocrate socialiste suédoise et rapporteur Åsa Westlund.

Ce rapport demande la mise en place rapide de mesures afin de protéger les enfants, les jeunes et les femmes enceintes; il appelle l'UE à élaborer des critères horizontaux pour décider quelles substances sont considérées comme perturbateurs endocriniens. Il demande également l'ajout dans la législation européenne sur les produits chimiques de tests d'identification des perturbateurs endocriniens. Ceux-ci devraient être traités dans la réglementation REACH comme des substances extrêmement préoccupantes.

Le Parlement européen se prononcera ce jeudi sur ce rapport.

Les perturbateurs endocriniens causeraient: 
  • la baisse du nombre de spermatozoïdes 
  • les malformations congénitales chez les enfants 
  • l'augmentation des cancers hormono-dépendants 
  • la puberté précoce ou tardive 
  • les troubles du développement neurologique comme l'autisme ou l'hyperactivité