Rapport européen sur les drogues 2015 : l'usage du cannabis reste répandu 

 
 

Partager cette page: 

Le rapport 2015 de l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies sera présenté par son directeur, Wolfgang Götz, à la commission des libertés civiles mercredi 17 juin à partir de 9 heures. Celui-ci souligne que l'Europe est un marché important où se côtoient production domestique et trafic venant de pays tiers. Suivez l'événement en direct sur notre site web et consultez notre infographie pour en savoir plus sur l'usage de drogues en Europe.

On estime que deux nouvelles drogues sont découvertes chaque semaine. En 2014, 101 substances psychoactives ont été décelées pour la première fois. Si 450 substances sont actuellement surveillées, les drogues les plus « classiques » restent les plus consommées.


La consommation des différentes drogues en Europe


Le cannabis reste la drogue la plus consommée en Europe. 23,3 % des Européens âgés de 15 à 64 ans en ont consommé au moins une fois dans leur vie ; ils sont presque 1 % à en consommer quotidiennement. Le cannabis représente pratiquement 80 % des saisies de drogue totales. En 2013, on comptait 671 000 saisies dans l'Union européenne, ainsi que 30 000 saisies de plants de cannabis. La plupart des infractions à la loi liées à la drogue concernent le cannabis. Le cannabis hautement puissant est de plus en plus disponible sur le marché.


La consommation d'héroïne et d'autres opiacés reste relativement rare et semble même en déclin. Il y aurait actuellement 1,3 million d'usagers de drogue à problème, c'est-à-dire selon l'Observatoire européen des personnes qui consomment de la drogue (opiacés, cocaïne et/ou amphétamines) de manière prolongée ou régulière. Mais ces consommateurs continuent d'être associés à la majorité des cas de mortalité et des coûts liés à un traitement. 175 000 personnes consommant de l'héroïne suivaient un traitement en 2013 ; ils sont en moyenne âgés de 34 ans, soit 5 ans plus jeunes. Le nombre de nouveaux consommateurs d'héroïne a plus que diminué de moitié entre 2007 et 2013.

 

La cocaïne, utilisée souvent lors de vacances ou en week-end, est la deuxième substance la plus consommée. 4,6 % des Européens en ont consommé au moins une fois. En 2013, près de 78 000 saisies représentant 63 tonnes de cocaïne ont été signalées.


L'ecstasy contient désormais plus de MDMA, une amphétamine qui la rend plus pure. 3,6 % des adultes auraient consommé de l'ecstasy au moins une fois dans leur vie.


Enfin, 3,5 % des Européens ont consommé des amphétamines au moins une fois dans leur vie. Ces substances sont fabriquées en Europe dans le cadre d'une consommation domestique, même si certaines sont également exportées.


Cliquez ici pour accéder à toutes les actualités du Parlement européen


La situation dans votre pays

 

En France, 40,9 % des personnes âgées de 15 à 64 ans ont consommé du cannabis au moins une fois au cours de leur vie. Ils sont 14,3 % en Belgique.


5612 kilos de cocaïne ont été saisis en France, 6486 kilos en Belgique et seulement 1 kilo au Luxembourg.


En France, 2,3 % des jeunes adultes (15-34 ans) ont consommé de la cocaïne au cours des 12 derniers mois. Ils sont 2 % en Belgique.


L'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies

 

L'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (ou OEDT) a été créé en 1993. Inauguré à Lisbonne deux ans plus tard, il est l'une des agences décentralisées de l'Union européenne. L'Observatoire fournit à l'UE ainsi qu'aux États membres un aperçu factuel de la situation des drogues en Europe.