Giovanni La Via : « Nous sommes parvenus à un accord ambitieux » à la COP21 

 
 

Partager cette page: 

Le député démocrate-chrétien italien Giovanni La Via  

Quinze députés européens ont participé la semaine dernière à la conférence de Paris sur le climat afin d'y défendre la position du Parlement en matière de changement climatique. Un accord historique a été conclu samedi soir entre les 196 parties représentées à la COP21. Nous avons demandé au président de la délégation du Parlement, le député démocrate-chrétien italien Giovanni La Via, quel sera l'impact de ce nouveau texte sur le travail législatif européen.

Quel était le rôle de la délégation du Parlement européen à la COP21 ?


Nous avons rencontré des représentants de pays en développement et de pays développés, des peuples indigènes, des ONG ainsi que des parties impliquées dans le processus de négociations. Nous avons écouté leurs points de vue afin de soutenir les autres institutions européennes dans la recherche d'un accord.

 

Vous avez déjà participé à plusieurs conférences sur le climat. En quoi cette COP21 était-elle différente des autres ?


Cette conférence était différente des autres pour de nombreuses raisons, mais l'aspect le plus important est que nous sommes parvenus à un accord ambitieux. Au cours des COP précédentes, nous avons évoqué l'atténuation du changement climatique, l'adaptation à ce phénomène ainsi que les questions de financements. Cette fois-ci, nous sommes parvenus à un accord ambitieux, mais aussi à discuter de tous ces points. L'accord final sera utile pour les générations futures.


Quel sera l'impact de cet accord sur le travail du Parlement ?


Nous sommes maintenant prêts à travailler sur une nouvelle législation conforme à l'accord final. Nous devons faire de notre mieux pour atteindre les objectifs que nous avons proposés pour l'Union européenne. Nous sommes prêts à réduire nos émissions de gaz à effet de serre et nous devons légiférer dans ce domaine. Nous devons accroître notre efficacité énergétique et faire un effort plus important pour développer les énergies renouvelables. L'objectif de 30 % d'énergies renouvelables dans la production totale d'énergie est l'un des principaux points que nous évoquerons au Parlement européen. L'objectif est d'avoir une solution pour la production d'énergie à moyen terme.

 

Quelles sont les prochaines étapes après l'adoption de ce nouvel accord ?


Un long processus va maintenant débuter. Toutes les parties présentes à la COP devront apporter une réponse à cet accord au cours de l'année prochaine. À l'échelle européenne, nous devrons discuter du résultat des négociations entre États membres au Conseil mais aussi au Parlement.


L'ensemble des députés devra ratifier l'accord conclu. J'espère qu'une large majorité votera en faveur de celui-ci. Les grands points qui avaient été proposés dans le rapport du Parlement européen avant la COP21 figurent dans l'accord. Ce nouveau texte est une ligne claire pour le futur, une ligne claire pour la politique climatique du siècle.