Partager cette page : 

Remplir sa déclaration d’impôt, payer une facture ou inscrire son enfant à l’école : de nombreuses formalités s’effectuent aujourd’hui sur Internet. Pourtant, plus de 80 millions de personnes dans l’Union européenne souffrent d'un handicap qui les empêche d'accéder à certains services publics en ligne. Mercredi 26 octobre, les députés réunis en plénière à Strasbourg votent sur de nouvelles règles visant à améliorer l’accessibilité des sites internet et des applications du secteur public.

Le Parlement européen s’apprête à voter sur une nouvelle directive concernant l’accessibilité des sites internet et des applications mobiles du secteur public. Celle-ci a fait l’objet d’un accord entre le Parlement et le Conseil en mai dernier.


Le texte demande notamment aux États membres de s’assurer que les organismes publics prennent les mesures nécessaires pour rendre leurs sites et applications « perceptibles, utilisables, compréhensibles et robustes ».


Concrètement, les organismes publics devront mettre en place des outils pour aider les personnes âgées ou handicapées à consulter leurs sites web ou applications, tels que des agrandisseurs ou des lecteurs d’écran.


Malgré ces dispositifs, certains sites web peuvent rester difficiles d’accès, notamment lorsqu'ils ne proposent pas de texte alternatif décrivant les illustrations.


Visionnez notre vidéo pour en savoir plus sur ces nouvelles règles.