Perturbateurs endocriniens : la santé des citoyens doit être une priorité 

 
 

Partager cette page: 

Les députés sont inquiets des effets que pourraient avoir des herbicides comme le glyphosate sur notre santé ©AP Images/European Union-EP 

Le Parlement demande à ce que la présence de perturbateurs endocriniens dans les pesticides soit contrôlée.

Le 4 octobre, le Parlement européen a bloqué  la proposition de la Commission européenne qui aurait empêché l’identification dans les pesticides de certaines substances chimiques dangereuses pour le système endocrinien. Et ce même si ces substances sont spécifiquement créées pour attaquer le système endocrinien d’organismes tels que celui des parasites.  

 

« Les critères proposés par la Commission n’ont rien de scientifique», a déclaré la députée démocrate-chrétienne suédoise Jytte Guteland, rapporteur sur ce dossier avec le député  vert néerlandais Bas Eickhout.  

 

En 2015, la Cour de justice de l’Union européenne (UE) a estimé que ces critères auraient dû être communiqués fin 2013 et les députés ont appelé à plusieurs reprises l’Union à prendre des mesures rigoureuses à l’égard de ces substances.

 

La Commission européenne s’est défendue en disant que l’évaluation de l’impact de la régularisation des perturbateurs endocriniens, y compris ses aspects économiques, devrait être prioritaire. Selon la Cour de justice européenne, les aspects scientifiques doivent être étudiés séparément des autres.

« Nous savons que des propositions de critères étaient déjà prêtes il y a plusieurs années mais qu’elles ont été suspendues suite à des pressions de l’industrie » affirme Jytte Guteland, ajoutant que ce délai était totalement inacceptable.

 

 

Qu’est-ce que le système endocrinien?

 

Il s’agit de l’ensemble des glandes secrétant des hormones.

Les fonctions biologiques, le métabolisme, la croissance en passant par la reproduction, le sommeil, l’humeur, dépendent crucialement d’un système endocrinien en bon état de marche. 

 

Que sont les perturbateurs endocriniens?

 

Les perturbateurs endocriniens interfèrent avec le bon fonctionnement du système endocrinien.

Ils imitent les hormones ou bloquent les récepteurs hormonaux dans les cellules, dérèglant ainsi le système endocrinien.

 

Quels sont les problèmes de santé qui pourraient être liés à une exposition aux perturbateurs endocriniens?

 

Des cancers liés aux hormones, l’obésité, le diabète, la perte de QI et une habileté motrice altérée ou encore l’infertilité et des troubles de l’apprentissage. 

 

Où peut-on trouver les perturbateurs endocriniens?

 

Dans nos vêtements, meubles, contenants de boissons, emballages alimentaires, appareils électroniques, jouets et même dans les biberons.

 

Différents pesticides et herbicides contenant des substances ciblant le système endocrinien des organismes sont diffusés sur les fruits et les légumes, afin de tuer ou de contrôler les parasites.

 

©AP Images/European Union-EP 

Le glyphosate de Monsanto est-il sans danger?

 

Le glyphosate est l’herbicide le plus largement utilisé au monde alors qu’il suscite des inquiétudes quant aux effets qu’il pourrait avoir sur notre santé.

Pour cette raison, les députés européens ont insisté en 2016 que la Commission européenne limite l’accord de renouvellement de commercialisation du produit à 7 ans. La Commission propose maintenant de le renouveler pour 10 ans mais cela n’a pas été soutenu par la majorité des États membres.

 

L’autorisation de commercialisation du glyphosate dans l’Union expire le 15 décembre 2017.

 

Après que Monsanto ait été accusé d’essayer d’influencer les recherches sur la sécurité de son herbicide, des représentants de la compagnie ont été invités à venir s’expliquer sur la situation au Parlement lors d’une audition organisée par les commissions de l’environnement et de l’agriculture le 11 octobre.

 

Des documents montrent clairement des antécédents de tromperie de la part de Monsanto, a dit Carey Gilliam, journaliste d’investigation de US Right to Know, une ONG spécialisée dans les problèmes du système alimentaire.

Pour tenter d’influencer les décideurs politiques, la firme a également incité des scientifiques européens et américains à plébisciter leur produit.

 

Les représentants de la compagnie ont refusé de se présenter face aux députés européens, affirmant que l’audition n’était pas « l’endroit adéquat » pour parler de ce sujet.

En réaction, le Président du Parlement européen ainsi que les chefs de partis politiques ont banni les lobbyistes de Monsanto du Parlement.

 

L’affaire « Monsanto papers », les emails internes et les documents que la compagnie a dû révéler au tribunal américain, qui recherche l’existence de liens entre l’utilisation du glyphosate et des cas de cancer du sang, ont mené les députés européens à se montrer très méfiants sur de nombreuses études sponsorisées par la compagnie.

 

Ces études faisaient partie des preuves utilisées par l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments), et de l’ECHA (Agence européenne des produits chimiques) pour évaluer la dangerosité du glyphosate.

 

En 2016, la firme pharmaceutique et de pesticides allemande Bayer a offert d’acheter l’américain Monsanto pour la somme de 66 milliards de dollars. Ce projet d’acquisition est actuellement évalué par des experts en concurrence de la Commission européenne.

 

Cette fusion entrainerait la création du plus grand groupe mondial de pesticides et de semences dans un secteur déjà très concentré.

 

Une initiative de citoyens européens a collecté 1,3 million de signatures afin d’interdire l’utilisation du glyphosate et de protéger les gens et l’environnement des pesticides toxiques.