Substances cancérigènes : mieux protéger les travailleurs 

 
 

Partager cette page: 

Le cancer est la principale cause de mortalité liée au travail dans l'UE. Apprenez-en plus sur les nouvelles règles européennes visant à protéger les travailleurs des agents cancérigènes.

Substances cancérigènes : mieux protéger les travailleurs - ©AP Images/European Union-EP 

Le 27 mars 2019, en révisant pour la 3ème fois la directive de 2004, le Parlement européen a adopté des nouvelles règles visant à limiter l'exposition des travailleurs aux substances dangereuses. L’objectif est de réduire le risque de cancer. L’utilisation de cinq produits chimiques utilisés dans des secteurs tels que la fabrication de batteries nickel-cadmium, la fusion du zinc et du cuivre, les laboratoires, l'électronique, les pompes funèbres, le bâtiment, la santé, les plastiques et le recyclage sera désormais limitée.

La proposition modifiée de cette directive limite à présent l’exposition à 27 substances cancérigènes.



En décembre 2018, lors de la seconde révision, les députés européens avaient adopté des règles plus strictes pour réduire et éliminer les agents cancérigènes ou mutagènes au travail. Cette nouvelle législation fixait des valeurs limites d'exposition et des observations "peau" pour 8 substances cancérigènes supplémentaires, qu'elles soient inhalées ou manipulées. Ces substances incluront les gaz d'échappement des moteurs diesel et l'huile de moteur usée.

La première révision de la directive en 2017 avait abouti à des limites d’exposition pour 11 substances cancérigènes.


Les substances cancérigènes au travail : ce qu’il faut savoir


  • Le cancer est la principale cause de mortalité liée au travail dans l’Union européenne.
  • Chaque année, 53% des décès dus à des maladies professionnelles sont en lien avec le cancer contre 28% de maladies circulatoires et 6% de maladies respiratoires.
  • Les types de cancers professionnels les plus courants sont le cancer du poumon, le mésothéliome (lié à l’exposition aux particules d’amiante) et le cancer de la vessie.
  • Selon les estimations de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), 10% des décès liés à un cancer du poumon sont étroitement liés aux risques professionnels.
  • Les secteurs les plus affectés sont : le secteur de la construction, l’industrie de la chimie, l’industrie automobile et de l’ameublement, l’industrie textile et alimentaire, l’industrie du bois et le secteur de la santé.

Consultez notre article sur l'amélioration des droits et des conditions de travail des travailleurs ainsi que celui sur le travail de l'Union européenne pour la santé publique.