Les réponses de l'UE face au changement climatique 

 
 

Partager cette page: 

La lutte contre le changement climatique est une priorité pour le Parlement européen. Apprenez-en plus dans notre dossier.

Photo d'Ezra Comeau-Jeffrey sur Unsplash 

Limiter la hausse des temparatures à 2°C maximum

Les températures moyennes mondiales ont augmenté considérablement depuis la révolution industrielle.  La dernière décennie (2008-2017) a été la décennie la plus chaude jamais enregistrée. Des 17 années les plus chaudes, 16 ont eu lieu depuis 2000.

Les données du programe Copernicus montrent aussi que 2018 a été l'une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées en Europe.

La majorité des preuves indiquent que cela est dû à l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre produits par l'activité humaine.

La température moyenne de la planète est aujourd'hui 0,85°C plus élevée qu'à la fin du 19ème siècle. Les scientifiques considèrent qu'une augmentation de 2°C par rapport aux niveaux pré-industrialisés serait un seuil avec des conséquences dangereuses et catastrophiques sur le climat et l'environnement.

C'est pourquoi la communauté internationale prévient que le réchauffement climatique doit rester bien en deçà d'une augmentation de 2°C. 


Le rôle de l'Union européenne  


L’Union européenne est le troisième plus grand émetteur de gaz à effet de serre au monde derrière la Chine et les États-Unis. Le secteur de l’énergie était responsable de 78% des émissions de gaz à effet de serre dans l’UE en 2015.

Des efforts communs sont indispensables puisque le changement climatique affecte, à différents degrés, tous les États membres.

La région autour de la mer méditérannée peut s'attendre à des pics de chaleur extrêmes plus fréquents et moins de pluie. Les pays de la région continentale seront plus exposés aux inondations fluviales et aux incendies de forêt.

En 2018, l’Union européenne s’est fixé pour objectif que réduire de 20% ses émissions par rapport aux niveaux de 1990 d'ici 2020. En 2015, le niveau d’émissions de gaz à effet de serre a diminué de 22% par rapport aux niveaux de 1990.



Les effets du changement climatique 

L'UE et la politique climatique internationale


Aux Nations Unies, l'UE est un acteur clé dans les négociations sur le climat.

En 2015, elle a ratifié l'Accord de Paris, premier accord universel de lutte contre le changement climatique. Son objectif est d'atténuer le changement climatique en contenant l'augmentation de la température mondiale à 1,5°C par rapport à l'époque préindustrielle.

En 2014, lors de l’Accord de Paris, l’Union européenne s’est engagée à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% par rapport aux niveaux de 1990 d’ici 2030.

L'Union européenne à mis en place plusieurs mesures pour atteindre ces objectifs.


Réduire les émissions de gaz à effet de serre


L'Union a introduit des règles différentes en fonction des secteurs.

Ainsi, pour réduire les émissions provenant de l'industrie et des centrales de production d'énergie, l’Union européenne a mis en place le premier marché du carbone. Avec le système d'échange de quotas d'émission les entreprises doivent acheter des permis pour émettre du CO2, donc moins elles polluent, moins elles paient. Ce système couvre 45% des émissions totales de gaz à effet de serre de l'UE.

Dans d'autres secteurs, tels que le bâtiment ou l'agriculture, les objectifs de réduction seront atteints grâce aux objectifs nationaux de réduction d’émissions, qui sont calculés sur base du PIB des pays.

En ce qui concerne le transport routier, au printemps 2019, le Parlement européen a soutenu des législations visant à réduire les émissions de CO2 de 37,5% pour les voitures neuves, 31% pour les camionnettes et 30% pour les camions neufs d'ici 2030.

L’UE souhaite également utiliser le pouvoir d’absorption de CO2 des forêts pour lutter contre le changement climatique. En 2017, le Parlement européen a voté une régulation visant à anticiper et réduire les émissions résultant de la déforestation et du changement d'affectation des sols.


Apprenez-en plus sur les mesures prises par l’UE pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Relever le défi énergétique


L’UE lutte également contre le changement climatique grâce à une nouvelle politique sur l’énergie propre. Le premier objectif est d’augmenter la part d’énergie renouvelable produite et d’offrir aux citoyens la possibilité de produire leur propre énergie verte.

Le second objectif se centre sur l’efficacité énergétique des bâtiments et des appareils électroménagers.

Apprenez-en plus sur les mesures européennes sur l’énergie propre.


Quels financements dans ce secteur ?


Les objectifs de réduction du réchauffement climatique et d'adaptation sont intégrés dans les principaux programmes de dépenses de l'UE. L'Union européenne doit consacrer au moins 20 % des ses dépenses pour combattre le réchauffement climatique en 2014-2020, y compris les 3,4 milliards d'euros du programme "LIFE Environnement et action".