Droits de l'homme dans le monde : des débats mensuels pour une prise de conscience 

 
 

Partager cette page: 

Barbara Lochbihler, présidente de la sous-commission des droits de l'homme. 

Lors de chaque session plénière, le Parlement européen aborde les cas urgents de violation des droits de l'homme aux quatre coins du monde. Cette semaine, les députes débattent de la Biélorussie, du Japon et de l'Egypte. Selon la présidente de la sous-commission des droits de l'homme, Barbara Lochbihler, ces débats participent d'une prise de conscience des violations des droits fondamentaux et poussent les gouvernements en cause à revoir leurs politiques.

L'Allemande Barbara Lochbihler (Verts) explique que l'impact des résolutions adoptées est différent selon les pays. Le succès n'est pas toujours au rendez-vous, mais parfois, « nous avons un retour de la part des défenseurs des droits de l'homme sur place » ou des diplomates des pays concernés, se réjouit-elle. Elle évoque également des gouvernements qui réexaminent leur position quant à la peine de mort, ou des parlements qui interrompent des procédures législatives contestées.


Les débats ont toujours lieu les jeudis après-midi, une fois par mois, à la fin de la plénière. Ils sont suivis par l'adoption de résolutions. Les sujets, limités à un nombre de trois, sont décidés conjointement par les groupes politiques. « Nous choisissons un thème ou une situation où nous pensons qu'il est possible d'apporter un changement positif », précise Barbara Lochbihler, qui fut secrétaire générale d'Amnesty International en Allemagne.


Il reste néanmoins beaucoup à faire au-delà de ces débats mensuels. « Nous devons intégrer les droits de l'homme dans notre politique commerciale, notre soutien économique et notre politique extérieure », insiste-t-elle. L'Union européenne est perçue comme un fervent défenseur des droits de l'homme à l'international. Une image positive à cultiver par l'action.

Débats le 16 février 
  • Peine de mort en Biélorussie 
  • Peine de mort au Japon 
  • Récents développements en Egypte