Syrie: « Nous pensons qu’une solution politique est toujours nécessaire » 

 
 

Partager cette page: 

Les effets dévastateurs de la guerre en Syrie ©Belga/AFP/A.Aboud 

Des négociations seront toujours nécessaires afin de trouver une solution permanente pour la Syrie malgré toute possible action militaire, a averti Elmar Brok, Président de la commission des affaires étrangères du Parlement européen. Au nom de la commission, il a condamné l’utilisation d’armes chimiques dans un pays déchiré par la guerre et critiqué la Chine et la Russie pour ne pas avoir fait plus afin d’aider à trouver une solution pacifique.

Elmar Brok, député démocrate chrétien allemand, s’est exprimé lors de la réunion spéciale de la commission des affaires étrangères le 28 août afin de discuter de la situation en Syrie et en Égypte, ainsi que des relations entre l’Union européenne et l’Ukraine. Il a souligné qu’il y aurait encore beaucoup à accomplir dans le cas d’une action militaire : «Même en cas de frappe militaire, nous pensons qu’une solution politique reste nécessaire. Il ne faudrait pas qu’en fin de compte il y ait un gouvernement fondamentaliste, qui pourrait même être pire que celui d’avant».


Le Président de la commission des affaires étrangères s’en est également pris à l’usage présumé d’armes chimiques en Syrie : « Il est inacceptable d’utiliser des armes de destruction massive comme cela a été le cas là-bas. Franchir la ligne rouge n’est pas acceptable par la communauté internationale ».


Le Président du Parlement européen Martin Schulz a mis en garde contre la précipitation vers l’action militaire sur Twitter : « Non à l’intervention précipitée et unilatérale en Syrie. La communauté internationale doit agir de concert et sur base des résultats du rapport de l’Organisation des Nations Unies (ONU) ».