Les enfants débattent de l’avenir de l’Europe au Parlement 

 
 

Partager cette page: 

À l’occasion de la journée internationale de l’enfant, plusieurs jeunes citoyens se sont rassemblés au Parlement afin de discuter de l’avenir de l’UE.

« Le Parlement est fortement impliqué dans la promotion des droits de l’enfant », a déclaré Antonio Tajani, Président du Parlement, lors d’un événement de haut niveau baptisé « L’Europe que nous voulons ». Cet événement, organisé au Parlement lundi 20 novembre, réunissait l’Intergroupe Droits de l’enfant du Parlement ainsi qu’UNICEF et Eurochild. Il était présidé par la co-présidente de l’Intergroupe, Anna Maria Corazza Bildt, députée démocrate-chrétienne suédoise.

 

Le but de l’événement était de promouvoir la participation des enfants et des jeunes citoyens et de s’assurer que les actuels et futurs députés soient engagés pour le respect des droits de l’enfant. Des enfants venant de 15 États membres différents ont posé leurs questions portant sur la solidarité, l’inclusion, la non-discrimination et la paix à un panel composé d’experts de l’UE en matière de droits de l’enfant.

 

« Le Parlement est fortement impliqué dans la promotion des droits de l’enfant. Grâce à notre travail législatif, nous prenons la défense des jeunes invalides et travaillons à la prévention des violences qu’ils pourraient subir. Nous prenons également au sérieux la protection des enfants contre la criminalité en ligne » a déclaré le Président Tajani dans sa vidéo adressée à la conférence.

 

Lors de sa prise de parole, Anna Maria Corazza Bildt, coprésidente de l’Intergroupe Droits de l’enfant, a déclaré : « C’est le début d’un processus : promouvoir le débat, promouvoir les connaissances, promouvoir l'apprentissage, promouvoir la possibilité d'être entendus, pour influencer le processus de décision en Europe. »

 

La directrice d’UNICEF Sandie Blanchet a souligné que « le dialogue entre les jeunes citoyens et les parlementaires est absolument essentiel, 20% des citoyens européens sont des enfants ce qui représente 100 millions d’enfants en Europe. Ils sont extrêmement importants. Ils ne votent pas encore, mais un jour ils le feront ».

 

« Nous espérons que cela marquera le début de l’engagement du Parlement européen et de tous les décideurs, d’atteindre les enfants, d’écouter leur point de vue, de découvrir comment les aider à exploiter leur potentiel. La façon dont ces enfants vivront leur enfance déterminera notre avenir » a dit Jana Hainsworth, secrétaire générale d’Eurochild.

 

L’intergroupe Droits de l’enfant

L’intergroupe Droits de l’enfant est le premier organisme officiel du Parlement européen qui intègre la dimension de droits de l’enfant et évalue l’impact du travail législatif ou non-législatif sur les enfants. Le but de cet intergroupe est de promouvoir les droits de l’enfant et de s’assurer que leurs intérêts sont pris en compte dans les actions internes et externes de l’UE.