Partager cette page: 

Le Parlement européen s’oppose fermement à la peine de mort et en demande l'abolition dans le monde entier.

Apprenez-en davantage sur la peine de mort dans le monde dans notre infographie.

Agrandir l'image: infographie sur la peine de mort dans le monde 
infographie sur la peine de mort dans le monde        
Cliquez sur l'image pour consulter notre infographie  

Peine capitale : faits et chiffres

Jusqu’en 2017, 142 pays ont aboli la peine de mort dans leur législation ou en pratique mais 56 pays la pratiquent encore. Au moins 993 exécutions ont été recensées dans 23 pays (sans compter la Chine où des milliers d’exécutions ont vraisemblablement eu lieu) et plus de 20 000 personnes sont actuellement dans le couloir de la mort.

84% des exécutions enregistrées en 2017 ont eu lieu dans seulement quatre pays : l’Iran, l’Arabie Saoudite, l’Irak et le Pakistan. Les chiffres ne sont pas connus pour la Chine car ces informations sont classées secret d’État. (Source Amnesty International)

Une forte opposition à l’abolition de la peine de mort persiste en Asie, dans le monde arabe et aux États-Unis. Cependant, quatre cinquièmes des 55 pays africains l’ont abolie ou ont adopté un moratoire.

Comment l’Union européenne lutte-t-elle contre la peine de mort ?

Dans le cadre de son engagement à défendre les droits de l’homme, l’Union européenne a développé un rôle de leader dans la lutte contre la peine de mort dans le monde. Tous les États membres l’ont abolie conformément à la Convention européenne des droits de l’homme.

L’Union européenne lutte contre la peine de mort en :


  • interdisant le commerce de certains biens susceptibles d'être utilisés en vue d'infliger la peine capitale ou la torture
  • utilisant la politique commerciale pour encourager le respect des droits de l’homme
  • soutenant les organisations de la société civile qui font un travail de sensibilisation, qui analysent et documentent la situation dans les pays non abolitionnistes.
  • en jouant le rôle d’observateur permanent au siège de l’ONU, l’Union européenne défend ardemment toutes les actions visant à éradiquer la peine de mort.
  • Le Parlement adopte des résolutions et organise des débats qui condamnent les actions de pays qui pratiquent encore la peine de mort. Une résolution datant de 2015 condamne le recours à la peine de mort comme moyen de supprimer l'opposition ou pour des motifs tels que les croyances religieuses, l'homosexualité ou l'adultère.

La Biélorussie est le seul pays du continent européen qui continue à pratiquer des exécutions. Il existe un moratoire sur la peine de mort en Russie.