Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Protéger les consommateurs contre la publicité intrusive en ligne

Session plénière Communiqué de presse - Consommateurs15-12-2010 - 15:43
 

Les consommateurs devraient être informés des nouvelles techniques de publicité mensongère et intrusive tels que celles utilisées sur Internet, personnalisées, selon une résolution adoptée par le Parlement ce mercredi. Les députés demandent également des mesures spéciales pour protéger les groupes vulnérables et soulignent le rôle de la publicité pour changer les stéréotypes.



Bien que la directive sur "les pratiques commerciales déloyales"  de 2005 offre un cadre législatif essentiel pour combattre la publicité mensongère et  agressive, de nouvelles difficultés apparaissent déjà, notamment avec le développement de nouvelles pratiques et technologies sur Internet, souligne la résolution de Philippe Juvin (PPE, FR), adoptée à mains levées.


"Il faut que nous réfléchissions à quelques valeurs très simples: respect de la vie privée, protection des plus vulnérables, parce que l'on sait très bien que les enfants sont  les plus vulnérables parmi ceux qui reçoivent de la publicité que l'on appelle comportementale, c'est-à-dire qui ciblent leurs habitudes. Ces enfants ne comprennent pas que cette publicité n'est pas une publicité simple qui arrive chez eux par hasard", a déclaré le rapporteur lors du débat précédant le vote.


Des publicités personnalisées


Les parlementaires ont exprimé leur inquiétude quant à "la banalisation de la publicité comportementale et du développement des pratiques publicitaires intrusives" tels que la lecture du contenu des courriels, l'utilisation des réseaux sociaux et de la géolocalisation et le reciblage publicitaire, pour s'adapter aux intérêts du consommateur.


Ils demandent également l'insertion d'une mention "publicité comportementale clairement lisible" dans les publicités en ligne concernées, ainsi qu'une fenêtre d'information centralisant les éléments nécessaires à la compréhension de cette pratique.


Inquiétudes en matière de vie privée


La publicité comportementale peut constituer une "attaque à la protection de la vie privée lorsqu'elle est basée sur le traçage des individus (cookies, constitution de profils, géolocalisation), souligne la résolution. De plus, les consommateurs doivent recevoir des informations claires, accessibles et compréhensibles sur la manière dont leurs données sont collectées et utilisées. Ces informations doivent être conservées et utilisées seulement si elles font l'objet d'un consentement préalable, libre et explicite du consommateur.


Pour améliorer la sécurité des consommateurs, le Parlement demande également à la Commission d'établir un système communautaire de labellisation des sites, sur le modèle du projet European Privacy Seal, certifiant le respect des règles de protection des données .


Transparence et éducation


Pour protéger les consommateurs vulnérables tels que les enfants, le Parlement demande à la Commission de développer un programme de l'Union destiné à apprendre aux enfants à appréhender l'outil publicitaire, sur le modèle de l'initiative britannique Media Smart. Il encourage également les médias à réduire les publicités télévisuelles qui s'adressent aux enfants dans les programmes télévisuels.


Changer les stéréotypes


"Une publicité responsable et la promotion de modèles sains peuvent avoir une influence positive sur la perception qu’a la société de questions telles que la répartition des rôles entre les hommes et les femmes, l'image du corps et la normalité", souligne la résolution ajoutant que l'utilisation de "modèles (hommes et femmes) extrêmement minces" devait être reconsidérée "afin d'éviter la diffusion de messages néfastes sur l'apparence".



Procédure : rapport d'initiative

REF. : 20101215IPR10208
Mis à jour le: ( 15-12-2010 - 15:57)
 
 
Contacts