Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Politique et entreprises: des quotas pour renforcer la participation des femmes

Session plénière Communiqué de presse - Droits de la femme/Egalité des chances13-03-2012 - 14:47
 

Une législation visant à réduire l'écart salarial entre femmes et hommes ainsi que des quotas pour augmenter le nombre de femmes dans les conseils d'administration et dans les instances politiques figurent parmi les propositions approuvées par le Parlement ce mardi pour s'attaquer aux inégalités entre les sexes dans l'UE.


Le Parlement réitère son appel en faveur de nouvelles lois instaurant des quotas pour renforcer la représentation féminine dans les conseils d'administration si les mesures nationales ne parviennent pas à atteindre cet objectif, dans une résolution rédigée par Sophia in 't Veld (ADLE, NL) sur le rapport annuel du Parlement de 2011 sur l'égalité femmes/hommes dans l'UE.


Au cours du débat de lundi, Mme in 't Veld a exhorté le Parlement et la Commission européenne à prendre des initiatives difficiles pour lutter contre les inégalités. "Spontanément, cela n'arrivera pas! Collègues, il est désormais temps d'agir", a-t-elle insisté.


Lors du même débat, la commissaire à la justice, Viviane Reding, a déclaré que des propositions à cet effet pourraient être présentées au plus tard cette année. Le Parlement a appelé à mettre en place de telles mesures contraignantes dans une résolution datant de juillet 2011.


Des quotas au sein des conseils d'administration d'entreprises


Afin d'accroître le nombre de femmes dans les postes de direction des entreprises de l'UE, la résolution in 't Veld demande à la Commission européenne d'évaluer les mesures nationales prises jusqu'à présent et, si elle les juge insuffisantes, d'élaborer une proposition législative visant à introduire des quotas pour intensifier cette représentation en vue d'atteindre 30% des conseils d'administration des entreprises en 2015 et 40% d'ici 2020.


Des quotas électoraux


Les quotas électoraux ont été introduits avec succès en France, Espagne, Belgique, Slovénie, au Portugal et en Pologne et devraient donc être considérés comme une option, fait observer la résolution in 't Veld.


Pour assurer la parité entre les sexes au niveau des décisions politiques, y compris sur les listes électorales et pour les nominations aux postes de haut niveau de l'UE, des mesures contraignantes et des sanctions s'imposent aux niveaux national et européen, souligne une seconde résolution, rédigée par Sirpa Pietikäinen (PPE, FI) et également votée ce mardi.


Afin d'améliorer l'équilibre entre les sexes dans les institutions de l'UE, les députés invitent également les gouvernements nationaux à proposer, après les élections européennes de 2014, à la fois une femme et un homme comme candidats au poste de commissaire européen.


Alors que 35% des députés sont des femmes, en moyenne la représentation des femmes dans les parlements nationaux de l'UE reste inchangée s'élevant à 24%. À peine 23% des ministres sont des femmes.


Un objectif européen d'égalité de salaire


L'écart de rémunération entre les sexes ne s'est que légèrement réduit ces dernières années. En moyenne, les femmes dans l'UE gagnent toujours 17,5% de moins que les hommes, seuls 12% des cadres sont des femmes et seuls 3% des postes de président des conseils d'administration sont occupés par des femmes.


La résolution  in't Veld prône la mise en place d'un objectif européen en matière de réduction de l'écart de rémunération entre les sexes de 10% dans chaque pays de l'UE. La résolution Pietikäinen demande un suivi régulier des mesures prises et des actions correctives contraignantes lorsque les objectifs fixés ne sont pas remplis.


Un congé de maternité payé


Les députés demandent aussi au Conseil de progresser au sujet de la proposition de directive sur le congé de maternité afin d'assurer un congé rémunéré dans l'ensemble de l'UE.


La résolution sur le rapport annuel sur l'égalité femmes/hommes a été adoptée par  361 voix pour,  268 voix contre et  70 abstentions. La résolution sur la représentation des femmes dans la prise de décision politique a été adoptée par  508 voix pour,  124 voix contre et  49 abstentions.


Procédure : résolutions non législatives

REF. : 20120313IPR40566
Mis à jour le: ( 16-03-2012 - 11:06)
 
 
Contacts