Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Le Parlement européen, géant vert

Autres Article - Environnement02-04-2012 - 17:41
 
Développement durable et protection de l'environnement ©AFP   Central thermosolaire à Fuentes, dans le Sud de l'Espagne ©AFP

De la réforme de la PAC à la réduction des gaz à effet de serre dans les transports aériens, en passant par la feuille de route sur l'économie sobre en carbone... la couleur de l'agenda du Parlement passe au vert. Tour d'horizon et d'opinions.


Développement durable ou protection de l'environnement, "l'énergie verte, c'est le futur", juge Amalia Sartori, Italienne et membre du Parti populaire européen, à la tête de la Commission Industrie, recherche et Energie (ITRE). Pour elle, l'objectif numéro un, est de "décarboniser l'économie. Et pour cela, les institutions publiques comme les citoyens ont un rôle à jouer."


Depuis la catastrophe de Fukushima en mars 2011, les énergies renouvelables figurent en tête de l'agenda européen. "L'industrie va devoir suivre cette tendance qui est devenue une réalité en Europe et dans le monde entier." Un exemple de cette détermination à agir ? "Nous travaillons actuellement sur une ambitieuse directive sur l'efficacité énergétique et nous allons commencer les négociations avec le Conseil et la Commission."


Une question d'équilibre


Brian Simpson, député britannique socio-démocrate à la tête de la commission Transport (TRAN) préfère utiliser la notion de développement durable. "Il est très difficile d'avoir des transports parfaitement 'verts'", souligne t-il. "Néanmoins, il est possible de mettre en place un système durable, qui prend à la fois en compte les nécessités logistiques et les aspirations écologiques." Le secret, selon Simpsons : "trouver un équilibre qui puisse bénéficier aux individus et à la planète."


Vice-président de la commission Economie (ECON), le député espagnol, membre du Parti populaire, Pablo Zalba Bidegain, considère lui qu'une économie verte basée sur les énergies renouvelables, constitue l'un des piliers fondamentaux des développements technologiques futurs en Europe. "Cette économie verte va nous permettre de créer des emplois et de la richesse, tout en respectant l'environnement."


Emploi verts et justice sociale


La socio-démocrate française, Pervenche Bères, à la tête de la commission Emploi (EMPL) va même plus loin : "Un emploi dit "vert" peut revêtir divers aspects : limiter la consommation énergétique, réduire les déchets et la pollution, voire sauvegarder la biodiversité. S'il vise globalement à la préservation de l'environnement, cet emploi doit être décent, et durable. Un emploi vert doit également favoriser la mobilité et assurer une meilleure qualité de vie, tout en garantissant des conditions de travail sûres."  


Une avancée dont doit se réjouir Rebecca Harms, vice-présidente du groupe des Verts au Parlement, l'une des plus larges coalitions avec près de 58 membres, sur 754 députés. "Les Verts ont toujours combattu pour une société plus juste, offrant une égalité de droits, des possibilités et des responsabilités à chacun. Nous avons également lutté pour introduire le concept de justice entre les générations. Cela implique de respecter les limites de la nature, tout comme l'utilisation des ressources, qu'elles soient matérielles ou financières."

REF. : 20120322STO41651