Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Le Parlement approuve des règles plus strictes pour sauver le thon rouge

Session plénière Communiqué de presse - Pêche23-05-2012 - 13:26
 

Les députés ont soutenu de nouvelles règles internationales en vue de réduire davantage les captures illégales de thon rouge dans l'Atlantique Est et la Méditerranée, lors d'un vote visant à garantir le développement plus durable des stocks, ce mercredi. Ils ont également demandé davantage d'avis sur l'identification des zones de frai et la création de sanctuaires.


Les nouvelles règles, qui se concentrent principalement sur la réduction de la taille des flottes de pêche, l'extension de la période de fermeture de la pêche pour les senneurs à senne coulissante et le renforcement des contrôles, ont été conclues lors de la réunion annuelle de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (CICTA) en novembre 2010. L'Union européenne, en tant que partie contractante de la CICTA, est contrainte d'intégrer ses recommandations dans le droit européen.


"Les nouvelles règles doivent être rapidement mises en œuvre étant donné que la saison de la pêche au thon rouge vient juste d'ouvrir. Bien qu'il s'agisse d'un pas dans la bonne direction, je regrette que les règles soient loin d'être à la hauteur des avis scientifiques. Il s'agit d'une occasion manquée de sauver le thon rouge", a déclaré Raül Romeva i Rueda (Verts/ALE, ES), en charge de la législation au Parlement.


De meilleurs contrôles en vue d'éviter les captures illégales


Le nouveau plan de reconstitution de thons rouges renforcera les contrôles, notamment ceux liés aux transferts de thons des filets vers les cages. Un enregistrement vidéo devra être réalisé pour chaque opération de mise en cage. Si l'estimation de l'observateur régional et celle de l'opérateur de l'exploitation présentent une différence de plus de 10% en termes de poids moyen ou de nombre de thons rouges, les poissons excédentaires devront être libérés.


Les États membres seront contraints de garantir que leurs observateurs nationaux couvrent l'ensemble des navires de capture à senne coulissante d'une longueur inférieure à 20 mètres actifs en 2012. Pour les senneurs à senne coulissante plus grands, un observateur régional de la CICTA sera engagé. Auparavant, seuls 20% des senneurs à senne coulissante étaient couverts.


Moins de navires


Selon les nouvelles règles, les États membres qui pêchent du thon rouge auront jusque début 2013 pour conformer leurs flottes de pêche aux quotas qui leur sont alloués. En 2010, les États membres avaient été contraints d'éliminer 25% seulement des écarts entre leurs capacités de pêche et les quotas qui leur avaient été alloués.


En outre, la saison de pêche pour les senneurs à senne coulissante sera réduite de deux à un mois, allant du 15 mai au 15 juin.


Moins de poissons capturés


Le nouveau plan de reconstitution réduit également de 13 500 tonnes à 12 900 le total admissible des captures (TAC) de thon rouge au niveau international. C'est pourquoi le TAC alloué à l'UE a été réduit de 7113,15 tonnes en 2010 à 5756,41 tonnes. Cette restriction est déjà entrée en vigueur en 2011.


Prochaines étapes


Les nouvelles règles ont été approuvées par 635 voix pour, 16 voix contre, et 11 abstentions. Le règlement entrera en vigueur dès son adoption au Conseil.



Procédure : codécision, première lecture 

REF. : 20120523IPR45629
 
 
Contacts