Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Le Parlement propose un plan de sauvegarde des ressources en eau

Session plénière Communiqué de presse - Environnement03-07-2012 - 13:46
 

L'accès à l'eau devrait être un droit fondamental et universel, affirme une résolution non contraignante adoptée par le Parlement européen ce mardi. Avoir des systèmes de tarification de l'eau plus clairs, une meilleure gestion des eaux résiduaires, un pavillon bleu pour les rivières ainsi que lier les conditions d'économie d'eau aux subventions pour l'agriculture et l'énergie font partie des suggestions présentées par les députés.


L'eau "est un bien commun de l'humanité et un bien public. L'accès à l'eau devrait être un droit fondamental et universel", affirme la résolution, élaborée par Richard Seeber (PPE, AT) et approuvée à main levée.


La réduction de la consommation d’eau doit être une priorité, déclarent les députés. Ils insistent sur le besoin de faire un audit de l'état du réseau européen de l'eau "car jusqu'à 70 % de l'eau qui approvisionne les villes européennes peuvent être perdus dans les fuites du réseau", et soulignent le besoin d'"encourager les investissements d'infrastructure". En outre, ils font remarquer que "dans l’Union européenne, les pertes d’eau dues à l’inefficacité atteignent 20% environ".


Transparence des systèmes de tarification


La résolution invite la Commission et les États membres à utiliser des systèmes de tarification qui appliquent les principes du "pollueur-payeur" et de l’"utilisateur-payeur". Toutefois, les questions sociales devraient être prises en considération dans la fixation des tarifs, ajoute le texte.


Il faudrait revoir les subventions préjudiciables pour l’eau, et l’octroi de fonds européens au secteur de l’eau et aux activités intensives en eau devrait dépendre des plans de gestion mis en place, affirment les députés.


Gestion des eaux résiduaires et pavillon bleu pour les rivières


Une politique judicieuse sur le plan environnemental et économique dans les domaines de l’assainissement des eaux et de la gestion des eaux résiduaires devrait combattre la pollution à la source et inciter à utiliser davantage les eaux usées, affirment les députés. Le mesurage de l’utilisation de l’eau devrait devenir obligatoire dans tous les secteurs et pour tous les utilisateurs. Le mécanisme du pavillon bleu utilisé pour les plages en vue de montrer que l'eau ne présente pas de danger, devrait être généralisé à l'ensemble des zones de baignade en Europe, y compris les rivières et les lacs, proposent les députés.


Gaz de schiste


Vu les "risques considérables" que posent la prospection et l’extraction de gaz de schiste pour les eaux de surface et les eaux souterraines, les députés demandent à la Commission européenne de faire en sorte que ces activités soient précédées d'une évaluation des incidences sur l’environnement.


Prochaines étapes


La résolution contribue au "plan de sauvegarde des eaux européennes" qui sera publié par la Commission européenne en novembre.


Procédure : résolution non législative


REF. : 20120703IPR48189
 
 
Contacts