Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Garantie pour la jeunesse: remettre les jeunes européens au travail

Autres Article - Jeunesse / Politique de l'emploi11-01-2013 - 18:10
 
Photo symbolique sur l'emploi   Le système de garantie pour la jeunesse pourrait donner un coup de pouce aux jeunes sans emploi © BELGA_DPA_FrankMay

Alors que le taux de chômage des jeunes atteint des niveaux critiques, le Parlement débattra lundi du système de garantie pour la jeunesse proposé par la Commission européenne pour assurer à chaque jeune européen sans travail ni formation depuis 4 mois une offre d'emploi, de formation ou de stage de qualité. Durant ce débat, la Commission fournira plus de détails aux députés quant à la mise en place de ce système dans les politiques pour l'emploi des Etats membres ainsi que son financement.


La garantie pour la jeunesse vise à ce que tous les jeunes de moins de 25 ans se voient proposer une offre de qualité pour un emploi, une formation, un apprentissage ou un stage dans les quatre mois suivant leur sortie de l’enseignement ou la perte de leur emploi. Les Etats membres peuvent intégrer cette garantie dans leur politique pour l'emploi, en fonction de leurs besoins. Ils sont également invités à établir des partenariats avec les acteurs concernés, et à garantir une intervention précoce des services pour l'emploi. La garantie pour la jeunesse sera financée grâce au Fonds social européen.

Le Président du Parlement européen, Martin Schulz, a exprimé lors de son discours au Conseil le 13 décembre dernier l'importance de cette garantie pour la jeunesse dans le contexte actuel: "les jeunes Européens ne doivent pas voir leurs perspectives d'avenir sacrifiées en raison de la crise ", a-t-il déclaré. Il a également ajouté que "la garantie pour la jeunesse revêt une importance considérable. Elle ne doit pas devenir un tigre de papier. Nous nous félicitons donc que la présidence irlandaise ait annoncé qu'elle ferait de la garantie pour la jeunesse une priorité."

La situation des jeunes européens sur le marché de l'emploi s'est considérablement dégradée ces quatre dernières années. En 2011, le taux de chômage des jeunes dépassait les 55% en Grèce et en Espagne, et les 21% dans l'Union européenne, soit 5.5 millions de jeunes européens au chômage. Ce taux représente plus du double de celui des adultes au chômage dans la plupart des Etats membres. Seuls 30% des 15-24 ans au chômage en 2010 ont retrouvé un emploi en 2011, un chiffre qui a diminué de presque 10% en trois ans.

En tout, 7.5 millions d'européens de 15 à 24 ans n'avaient ni emploi ni formation ou stage en cours en 2011. Leur situation représente une perte financière annuelle d'environ 150 milliards € pour l'économie européenne, alors que la mise en place de la garantie pour la jeunesse dans la zone euro ne coûterait que 21 milliards €.

La députée démocrate socialiste française Pervenche Berès interrogera lundi après-midi la Commission européenne à propos du financement et de la mise en place du système de garantie pour la jeunesse.

REF. : 20130108STO05234
Mis à jour le: ( 14-01-2013 - 11:14)