Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Prix Sakharov 2013 pour la liberté de l'esprit: annonce de sept nominés

Autres Communiqué de presse - Commerce extérieur/international17-09-2013 - 09:02
 
Logo of the EP Sakharov Prize   Logo du Prix Sakharov du Parlement européen

Les nominés au Prix Sakharov 2013, présentés lundi lors d'une réunion conjointe des commissions des affaires étrangères, du développement et de la sous-commission des droits de l'homme, sont Malala Yousafzai (Pakistan), Edward Snowden (États-Unis), Reeyot Alemu et Eskinder Nega (Éthiopie), Ales Bialatski, Eduard Lobau et Mykola Statkevich au nom de tous les prisonniers politiques au Belarus, Mikhail Khodorkovsky (Russie), les "hommes debout" (Turquie), et le CNN freedom project (États-Unis).


Malala Yousafzai - nominée conjointement par trois groupes politiques

• pour le groupe PPE, par Jose Ignacio Salafranca (ES), Elmar Brok (DE), Michael Gahler (DE), Arnaud Danjean (FR), Joseph Daul (FR), Gay Mitchell (IE) et Mairead Mc Guinness (IE);

• pour le groupe S&D, par Hannes Swoboda (AT) et Véronique de Keyser (BE);

• pour le groupe ADLE, par Guy Verhofstadt (BE), Sir Graham Watson (UK), et Annemie Neyts-Uyttebroeck (BE);

et également par Jean Lambert (Verts, UK) et par le groupe ECR.

Mlle Yousafzai avait 11 ans lorsqu'elle a commencé à défendre le droit à l'éducation des filles, à la liberté et à l'auto-détermination dans la vallée de Swat au Pakistan, où le régime taliban interdit aux filles d'aller à l'école. En 2009, elle a écrit un blog sous un pseudonyme. Elle est rapidement devenue une voix importante contre de tels abus. Des talibans armés ont tenté de l'assassiner en octobre 2012. Depuis, Malala Yousafzai est devenue le symbole de la lutte pour les droits des femmes et de l'accès à l'éducation à l'échelle internationale.

Edward Snowden - nominé par les groupes Verts/ALE et GUE/NGL

Expert informatique qui a travaillé comme sous-traitant à l'agence américaine pour la sécurité nationale, Edward Snowden a révélé les détails des programmes de surveillance de masse à la presse. Il a été accusé d'espionnage aux États-Unis et vit actuellement en Russie où il a obtenu l'asile temporaire.

Reeyot Alemu et Eskinder Nega - nominés par Ana Maria Gomes (S&D, PT) et 40 autres députés

Ces journalistes éthiopiens sont en prison, accusés de terrorisme. Mme Alemu a été condamnée en janvier 2012 suite à son article critiquant le gouvernement. M. Nega a été condamné six mois plus tard, après avoir critiqué la condamnation de journalistes et dissidents en Éthiopie et avoir écrit sur la manière dont le mouvement démocratique du printemps arabe pouvait naître dans le pays.

Ales Bialatski, Eduard Lobau et Mykola Statkevich représentant tous les prisonniers politiques au Belarus - nominés par Marek Migalski (ECR, PL), Filip Kaczmarek (PPE, PL), Jacek Protasiewicz (PPE, PL) et 39 autres députés

Le candidat présidentiel au Belarus, M. Statkevitch, le militant du front de la jeunesse ("Maladt Front), M. Lobau, le Président du centre "Viasna" pour les droits de l'homme, M. Bialiatski, et d'autres manifestants sont emprisonnés depuis décembre 2010, moment où ils ont manifesté dans les rues de Minsk contre les élections présidentielles "frauduleuses" dont le Président Alexander Lukashenko est sorti vainqueur.

Mikhail Khodorkovsky - nominé par Werner Schulz (Verts/ALE, DE) et 40 autres députés

L'homme d'affaires russe, M. Khodorkovsky, a été arrêté le 25 octobre 2003 après avoir demandé au Président Poutine de rendre des comptes concernant la corruption généralisée et après avoir plaidé en faveur d'un système judiciaire indépendant et le respect de l'état de droit. Il a été accusé de fraude et condamné, en mai 2005, à neuf ans de prison. En décembre 2010, d'autres charges ont été retenues contre lui et sa condamnation a été prolongée jusqu'en 2017.

Les "hommes debout" - nominés par Marietje Schaake (ADLE, NL) et 40 autres députés

Erdem Gündüz a été le premier homme à rester debout et regarder droit devant lui lors des manifestations de la place Taskim à Istanbul, qui ont débuté le 17 juin 2013. D'autres l'ont rejoint par la suite, faisant de cette façon de manifester un symbole du mouvement pacifique en faveur d'une société libérale respectant les droits de l'homme et les libertés.

Le CNN Freedom Project "Mettre fin à l'esclavage moderne" - nominé par Boris Zala (S&D, SK) et 40 autres députés

Cette campagne médiatique mondiale contre le commerce des esclaves, la traite des êtres humains ainsi que le travail forcé et le travail des enfants a diffusé plus de 400 rapports depuis 2011, soulignant les souffrances des victimes allant de la Mauritanie à l'Inde, en passant par les Philippines.

Prochaines étapes

Les commissions des affaires étrangères et du développement ainsi que la sous-commission des droits de l'homme organiseront une autre réunion conjointe le 30 septembre afin de se prononcer sur une courte liste de trois finalistes. Le lauréat sera choisi par la Conférence des Présidents du Parlement, le 10 octobre à Strasbourg, et invité à prendre part à la cérémonie de remise du prix Sakharov le 20 novembre, à Strasbourg.

REF. : 20130916IPR20013
 
 
Contacts