Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

UE-Mauritanie: le Parlement adopte le protocole de pêche controversé

Session plénière Communiqué de presse - Pêche08-10-2013 - 13:59
 
Le protoctole de pêche UE-Mauritanie exclut la pêche aux poulpes   Le protoctole de pêche UE-Mauritanie exclut la pêche aux poulpes - BELGA/Science

Le Parlement a adopté, ce mardi, le protocole actuel à l'accord de partenariat entre l'UE et la Mauritanie dans le secteur de la pêche, malgré les objections de certains députés. Ceux-ci affirment que le protocole impose des droits de licence de pêche plus élevés et des opportunités de pêche réduites, par exemple en excluant les poulpes. Le protocole s'applique de manière provisoire depuis le 1er août 2012.



"Nous devons désormais nous préparer au renouvellement de cet accord, qui devrait expirer fin 2014, afin de garantir que le prochain protocole améliore les conditions actuelles et que les négociateurs de la Commission européenne veillent à ce qu'il inclue le secteur dans son ensemble", a déclaré le rapporteur Gabriel Mato Adrover (PPE, ES), qui avait recommandé le rejet du protocole.


Il a regretté, en particulier, qu'aucun accès n'ait été octroyé aux flottes de pêche aux céphalopodes (poulpes), entraînant des pertes d'emploi, surtout dans les régions espagnoles de la Galice et des Canaries.


Les députés qui se sont prononcés en faveur du protocole, ont estimé qu'il était plus durable et qu'il s'inscrivait dans la logique de la nouvelle politique commune de la pêche, qui doit encore entrer en vigueur. Par ailleurs, ils ont avancé que le protocole servira mieux les besoins alimentaires des populations locales, notamment parce que la flotte européenne devra redistribuer une partie de sa pêche. Il prévoit également davantage d'offres d'emplois pour les marins mauritaniens.

Conformément au protocole approuvé aujourd'hui, les navires de pêche européens sont autorisés à capturer diverses espèces de poissons et de crustacés dans les eaux mauritaniennes, contre un paiement de l'UE de 70 millions d'euros par an, dont 3 millions sont consacrés à l'aide au développement pour le secteur de la pêche locale.


À l'heure actuelle, sept pays européens utilisent le protocole, mais l'Espagne en est le principal bénéficiaire. Il s'agit de l'accord de pêche le plus important pour l'Union, tant en termes de volume et de diversité des produits de la pêche que de contrepartie financière.


Le protocole sera en vigueur jusque fin 2014. La plupart des licences ont été achetées, jusqu'à présent, par des opérateurs espagnols, suivis de la France et d'autre pays.


Procédure: approbation

REF. : 20131004IPR21514
Mis à jour le: ( 08-10-2013 - 14:30)
 
 
Contacts