Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Année européenne du développement : notre monde, notre dignité, notre avenir

Autres Article - Développement et coopération11-11-2014 - 15:12
 
Des écoliers jouent à l'extérieur d'une école construite via des fonds européens à Haiti   Suivez le débat en direct en cliquant sur le lien à droite

L’économie de l’Europe ne tourne peut-être pas à plein régime, mais cela ne veut pas dire qu’elle a oublié les autres. L’Union européenne est toujours le plus grand donateur d’aide au monde et 85% des Européens pensent qu’elle devrait continuer à aider les pays en développement, selon une étude d’Eurobaromètre de 2012. 2015 sera l’année européenne du développement, une occasion de célébrer les réalisations et d’envisager ce qui nous attend. La commission du développement en discute mardi.


Le slogan de l’année européenne du développement est « notre monde, notre dignité, notre avenir ». Dans une résolution adoptée en avril 2014, les députés ont déclaré « maintenir le soutien de la coopération au développement est vital dans un monde qui change rapidement. Environ 1,3 milliard de personnes sont dans une situation d’extrême pauvreté et beaucoup d’autres personnes sont dans le besoin ».


Cliquez ici pour accéder à tous les actualités du Parlement européen


Les députés de la commission du développement ont également souligné l’importance du développement. Linda McAvan, présidente de la commission et députée démocrate socialiste britannique, a déclaré : « l’année européenne du développement est une occasion importante pour impliquer les citoyens dans le travail des institutions européennes en matière de développement. Le Parlement a joué un rôle-clé en créant cet événement, et il est essentiel que nous nous engagions activement tout au long de 2015 dans toute l’Union européenne ».


Linda McAvan a aussi souligné que « les activités que nous avons prévues garantiront que nous travaillons en collaboration avec les bureaux nationaux du Parlement européen, la Commission européenne, la société civile et les autres parties prenantes afin d’avoir la plus grande visibilité possible ».


Le député démocrate libéral luxembourgeois Charles Goerens, rapporteur de la résolution sur l’année européenne du développement, a déclaré que « si la politique est une question de choix, la politique de développement est une question de dignité ».


Suivez le débat en cliquant sur le lien à droite.

REF. : 20141110STO78136