Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Marché unique numérique : mettre l'Europe sur un pied d'égalité

Session plénière Article - Libre circulation des marchandises / Libre circulation des services / Société de l'information19-05-2015 - 15:45
 
En haut, de gauche à droite : Andrus Ansip, Françoise Grossetête, Marju Lauristin. Au milieu : Vicky Ford, Dita Charanzová, Dennis de Jong. En bas : Michel Reimon, David Borrelli, Mylène Troszczynski.   En haut, de gauche à droite : Andrus Ansip, Françoise Grossetête, Marju Lauristin. Au milieu : Vicky Ford, Dita Charanzová, Dennis de Jong. En bas : Michel Reimon, David Borrelli, Mylène Troszczynski.

Comment éliminer les obstacles en ligne et profiter au mieux de l'économie numérique ? Les députés européens se sont penchés sur ces questions lors d'un débat avec le Vice-Président de la Commission européenne Andrus Ansip en session plénière le 19 mai. La Commission a présenté une stratégie le 6 mai et le Parlement y répondra par un rapport de sa propre initiative rédigé par plusieurs commissions parlementaires. Le marché unique numérique est également à l'ordre du jour du Conseil de juin.


Andrus Ansip, Vice-Président de la Commission européenne chargé du marché unique numérique, a débuté le débat en déclarant que la stratégie proposée devrait « préparer l'Europe à un avenir digital prometteur ». Il a ajouté que ces initiatives doivent être adoptées conjointement : « si nous parvenons à mettre seulement la moitié de celles-ci en œuvre, nous n'obtiendrons pas de véritable marché unique numérique ».


Françoise Grossetête, députée démocrate-chrétienne française, a souligné que le marché unique numérique devrait stimuler la croissance dans tous les États membres. « Soit l'Europe monte à bord, soit elle devient simplement une colonie digitale » a-t-elle déclaré. « L'Europe doit être créatrice de numérique, et pas seulement consommatrice. »


La députée démocrate socialiste estonienne Marju Lauristin s'est également montrée en faveur de la stratégie proposée : « il ne s'agit pas seulement du marché unique numérique, mais de la société numérique en Europe ». Pour elle, la digitalisation « a besoin de créer de nouvelles compétences ». Marju Lauristin a conclu en rappelant que si les opportunités sont immenses, les risques le sont aussi.


« Exploiter les avantages, voilà la clé de la compétitivité, de l'emploi et de la croissance. Certains points de la stratégie de la Commission sont bons, d'autres doivent encore être travaillés » a déclaré Vicky Ford. La députée conservatrice britannique a ajouté que « le marché unique numérique est un marché mondial. Construire une forteresse autour de l'Europe ne fonctionnera pas. »


Cliquez ici pour accéder à toutes les actualités du Parlement européen


Dita Charanzová, députée libérale tchèque, estime que « la stratégie devrait même aller plus loin pour créer des règles du jeu équitables pour toutes les entreprises européennes, surtout pour les PME qui doivent débourser beaucoup d'argent pour pouvoir vendre au-delà de leurs frontières. »


« L'innovation est cruciale pour l'économie européenne et Internet doit en faire partie » explique Dennis de Jong, député néerlandais de la GUE/NGL. « Nous devons nous assurer qu'Internet demeure un forum libre et ouvert. »


« Nous avons entendu parler de l'amélioration de l'accès des consommateurs aux biens et aux services, mais pas un mot n'a été dit sur la démocratie, pas un mot sur l'accès à la connaissance » a souligné Michel Reimon, député vert autrichien.


« Actuellement, seules 7 % des PME européennes vendent des produits en dehors de leur pays d'origine, et seuls 15 % des consommateurs achètent en ligne dans un autre pays » a fait remarquer le député italien David Borrelli, membre du groupe Europe de la liberté et de la démocratie directe. « Il est évident que le chemin à parcourir est encore long. »


La députée française non-inscrite Mylène Troszczynski a critiqué la volonté de la Commission de supprimer les frontières nationales : « vous faites preuve de mépris à l'égard des nations et des peuples ».

REF. : 20150518STO56031
Mis à jour le: ( 20-05-2015 - 13:41)
 
 
   
Marché unique numérique : répondra-t-il aux attentes ?
 

Alors que l'Europe est à la traîne dans le monde numérique actuel, les eurodéputés discutent de la création d'un marché unique numérique pour bénéficier de meilleurs services et prix en ligne.