Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Le Parlement européen décerne le Prix Sakharov 2015 à Raif Badawi

Autres Article - Droits de l'homme29-10-2015 - 11:44
 
Portrait de Raif Badawi   Le lauréat du Prix Sakharov 2015 Raif Badawi © Amnesty International

Le Prix Sakharov 2015 pour la liberté de l'esprit a été décerné au blogueur saoudien Raif Badawi, suite à la décision du Président du Parlement européen Martin Schulz et des chefs de file des différents groupes politiques. Raif Badawi purge actuellement une peine de dix ans de prison pour avoir insulté l'Islam sur son site web consacré aux débats sociaux, politiques et religieux. La cérémonie de remise du Prix aura lieu à Strasbourg le 16 décembre.


« La Conférence des Présidents a décidé de décerner le Prix Sakharov au blogueur saoudien Raif Badawi », a déclaré Martin Schulz devant les députés réunis en session plénière à Strasbourg.


« Monsieur Badawi, un homme exceptionnellement courageux et exemplaire, s'est vu imposer l'une des sentences les plus horribles de son pays, qui ne peut être décrite que comme une torture brutale », a-t-il ajouté. « J'appelle donc le Roi (d'Arabie Saoudite) à mettre fin à l'exécution de cette peine, à libérer Monsieur Badawi, à le laisser retrouver sa femme et à lui permettre de recevoir son Prix ici, au Parlement européen, lors de la session plénière de décembre ».


Raif Badawi : un prisonnier d'opinion


Raif Badawi est un blogueur saoudien et défenseur des droits de l'homme. Il est l'auteur du site web Free Saudi Liberals. Arrêté en 2012, il a été condamné à 10 ans de prison, à 1000 coups de fouet et à une lourde amende pour avoir insulté les valeurs de l'Islam sur son site. Il a reçu cinquante coups de fouet en janvier 2015. Suite aux critiques internationales, la suite de sa sentence a été reportée.


Un peu plus tôt cette semaine, la femme de Raif Badawi, Ensaf Haidar, a annoncé que les autorités saoudiennes avaient donné leur feu vert pour la reprise des coups de fouet. Ensaf Haidar vit actuellement au Canada avec les trois enfants du couple.


En février, le Parlement européen a adopté une résolution qui condamne fermement la flagellation de Raif Badawi, évoquant « un acte de cruauté révoltant ». Les députés ont appelé les autorités saoudites à « libérer immédiatement, sans condition, cet homme regardé comme un prisonnier d'opinion, qui n'a été emprisonné et condamné que pour avoir exercé son droit à la liberté d'expression ».


Le Prix Sakharov : honorer les défenseurs des droits de l'homme


Le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit est décerné chaque année par le Parlement européen. Il a été créé en 1988 pour honorer des personnalités collectives ou individuelles qui s’efforcent de défendre les droits de l’homme et les libertés fondamentales.


L'année dernière, le Prix a été attribué à Denis Mukwege. Ce médecin congolais consacre sa vie à réparer le corps et à reconstruire la vie de dizaines de milliers de femmes et de jeunes filles congolaises victimes de viols collectifs et de violences sexuelles lors du conflit qui fait rage en République démocratique du Congo.


Les nominations peuvent être faites par un groupe politique ou par 40 députés minimum. Les commissions parlementaires des affaires étrangères et du développement votent pour choisir, parmi les nominés, les trois finalistes. Ensuite, c'est à la Conférence des Présidents de désigner le lauréat.


Les autres finalistes de cette année


Les deux autres finalistes du Prix Sakharov 2015 étaient l'opposition démocratique au Venezuela et l'opposant politique russe Boris Nemtsov. Cliquez ici pour en savoir plus.

REF. : 20151023STO99024
Mis à jour le: ( 10-11-2015 - 16:19)