Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Les députés s’opposent à l’autorisation d’un maïs OGM et à un projet de liste des espèces invasives

Session plénière Communiqué de presse - Santé publique / Sécurité alimentaire16-12-2015 - 14:54
 

La Commission européenne devrait retirer l’autorisation pour l’utilisation du maïs OGM tolérant à l’herbicide glyphosate NK603xT25 dans l’alimentation humaine et animale, selon une résolution adoptée par le Parlement ce mercredi. Les députés soulignent que le glyphosate a été classifié comme "cancérigène probable" par l’Organisation mondiale de la Santé. Ils appellent la Commission à suspendre toute nouvelle autorisation, tant que la procédure, en cours de révision, n’est pas améliorée.



Le Parlement fait remarquer qu’en dépit des insuffisances de la procédure d’autorisation européenne des OGM, la Commission a décidé d’autoriser les maïs NK603xT25 et MON87427 pour l’alimentation humaine et animale.


Cancérigène?


Les députés soulignent que le glyphosate, auquel le maïs NK603xT25 est tolérant (de même qu’à un autre herbicide, le glufosinate d’ammonium) a été classifié comme "cancérigène probable" pour les humains le 20 mars 2015 par l’Organisation mondiale de la Santé.


Un risque cependant jugé improbable par l’Autorité européenne de sécurité des aliments, le 12 novembre dernier.


Une procédure à bout de souffle

 

Les députés ont également souligné que depuis que l’actuelle procédure d’autorisation des OGM est entrée en vigueur, chaque décision d’autorisation a été prise par la Commission sans le soutien d’une majorité qualifiée d’États membres, faisant de l’exception la règle.


Le projet de résolution a été adopté par 403 voix contre 238 et 50 abstentions.

 

Contexte

 

Un projet législatif distinct qui permettrait à tout État membre de restreindre ou d'interdire sur son territoire la vente et l'utilisation de denrées alimentaires ou d'aliments pour animaux contenant des OGM approuvés par l'UE, a été rejeté par le Parlement en octobre. Les députés craignent que la proposition se révèle irréalisable et n'entraîne la réintroduction de contrôles aux frontières entre les pays pro et anti OGM.

 

Objection à une liste européenne des espèces invasives

 

Les députés se sont également opposés, par une résolution non contraignante, à un projet de liste européenne de 36 espèces invasives, proposée par la Commission dans le cadre du nouveau régime européen pour empêcher leur introduction et contenir leur expansion. Les députés estiment que de nombreuses espèces invasives parmi les plus problématiques ne figurent pas dans la liste, qui inclut, en revanche, certaines autres espèces incapables de causer des dommages significatifs.

REF. : 20151210IPR06853
 
 
Contacts