Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

10 choses apprises à la plénière de janvier : Pologne, défense mutuelle, aliments pour bébés, géoblocage

Session plénière Article - Institutions / Justice et affaires intérieures22-01-2016 - 11:08
 

Les députés européens se sont retrouvés à Strasbourg cette semaine pour la première session plénière de l'année. La Première ministre polonaise Beata Szydlo s'est rendue mardi au Parlement. Face aux députés, elle a rejeté les critiques faites à son gouvernement. Le Premier ministre des Pays-Bas Mark Rutte a présenté les priorités de la présidence néerlandaise du Conseil, promettant de gérer la crise des réfugiés tout en demandant aux États membres de respecter leurs engagements.


La Première ministre polonaise s'est rendue mardi au Parlement pour débattre avec les députés de l'État de droit et de l'indépendance des médias dans son pays. « Les citoyens polonais ont choisi notre programme dans le cadre d'une élection démocratique. Nous le mettons en œuvre en respectant notre Constitution et les traités européens », a-t-elle notamment déclaré. Certains dirigeants des groupes politiques ont émis des critiques quant aux récentes réformes menées par le gouvernement polonais, jugeant qu'elles pouvaient porter atteinte à l'exercice normal des droits démocratiques et à l'équilibre politique du pays.


Le même jour, de nombreux députés ont reproché aux dirigeants de l'Union européenne leur incapacité à faire face à la crise migratoire et des réfugiés. Lors d'un débat avec le Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le Président du Conseil Donald Tusk, les députés ont également évoqué le référendum britannique au sujet de l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne.


« Tenir nos promesses et respecter les accords conclus devrait être la nouvelle norme en Europe », a déclaré le Premier ministre néerlandais Mark Rutte en présentant mercredi le programme de son pays pour la présidence de l'Union européenne. Mardi, les députés ont tiré le bilan de la présidence sortante luxembourgeoise avec le Premier ministre du Luxembourg Xavier Bettel.

 

Lors d'un débat sur la menace terroriste en Europe, les députés ont estimé jeudi qu'une meilleure coopération entre États membres et avec les pays tiers était nécessaire. Ils ont également souligné que la décision de la France d'invoquer la clause de défense mutuelle devait servir d'incitation à renforcer la sécurité et la défense européenne.

 

Mercredi, le Ministre des affaires étrangères français Laurent Fabius s'est rendu à Strasbourg pour débattre avec les députés de l'accord de Paris sur le changement climatique. Malgré le résultat positif de la COP21, Laurent Fabius a estimé qu'il restait encore beaucoup à faire pour lutter contre les émissions provenant de l'aéronautique et du transport maritime.


Mardi, le Parlement a voté de nouvelles règles visant à empêcher les équipements de protection individuelle contrefaits et dangereux, comme de faux casques ou gilets de sauvetage, de parvenir sur les marchés européens.


Pour mieux stimuler le commerce en ligne, l'Union européenne devrait mettre fin au géoblocage : c'est ce qu'ont estimé les députés dans une résolution adoptée mardi.


En Colombie, le conflit interne qui durait depuis un demi-siècle a pris fin récemment. Les députés estiment que l'Union européenne devrait aider à mettre en place un fond fiduciaire spécial pour poursuivre les criminels de guerre, et pour que les victimes soient en mesure de demander justice et réparation.


Mercredi, les députés ont voté contre un projet de loi de l'Union européenne qui aurait prolongé l'autorisation dans les aliments pour bébés de niveaux de sucre jusqu'à trois fois supérieurs aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé. Afin de protéger les nourrissons et les enfants contre l'obésité, les députés demandent un alignement avec les niveaux prônés par l'OMS.


Lundi, les députés ont débattu avec la Commissaire au marché intérieur Elżbieta Bieńkowska d'une proposition s'opposant au projet de décision visant à relever les limites d'émission de voitures diesel pour les oxydes d'azote (NOx) jusqu'à 110 %. Cette proposition sera votée lors de la session plénière de février.

REF. : 20160121STO10987
Mis à jour le: ( 22-01-2016 - 11:35)