Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

"La BCE reconsidèrera sa position monétaire en mars", a affirmé Mario Draghi aux députés

Session plénière Communiqué de presse - Affaires économiques et monétaires02-02-2016 - 10:25
 
Le Président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, en plénière pour un débat avec les députés sur le rapport annuel 2014 de la BCE   Le Président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, en plénière pour un débat avec les députés sur le rapport annuel 2014 de la BCE

Le Président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, a défendu les décisions de politique monétaire de la BCE lors d'un débat avec les députés lundi soir. Il a affirmé que la Banque reconsidèrerait sa position monétaire en mars et a reconnu que les perspectives d'inflation de décembre 2015 étaient trop optimistes.



Les conditions dans lesquelles la Banque opère ont changé, a souligné M. Draghi. D'une part, il a fait référence à une reprise modérée de l'économie de la zone euro - principalement provoquée par la demande intérieure. D'autre part, il a cependant observé une hausse des risques de détérioration en raison d'incertitudes quant aux perspectives de croissance des marchés émergents, de la volatilité des marchés financiers des produits de base, et des risques géopolitiques.


Les députés ont interrogé M. Draghi sur de nombreux sujets, allant du programme d'assouplissement quantitatif, à sa décision sur les taux d'intérêt et les conséquences pour les pensions et l'épargne, en passant par sa position sur le système anticipé de garantie des dépôts, les taux d'emprunts élevés pour les petites et moyennes entreprises, et son avis sur la question de savoir si les pays avec un excédent, comme l'Allemagne, doivent investir davantage pour contrer ce que certains qualifient de "déséquilibre".


M. Draghi a reconnu que les perspectives d'inflation étaient devenues concrètement plus faibles que prévu en décembre 2015, principalement en raison de la chute des prix du pétrole et d'une croissance des salaires moins élevée qu'attendue. Il a affirmé que la BCE reconsidèrerait sa politique monétaire lors de la prochaine réunion du conseil d'administration en mars, lorsque les projections macroéconomiques seront disponibles.


En cliquant sur les liens ci-dessous, vous pouvez visionner les contributions de M. Draghi, du vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, et des principaux députés participant au débat.



Notis MARIAS (ECR, EL), rapporteur

Mario DRAGHI, Président de la BCE (partie I)

Mario DRAGHI, Président de la BCE (partie II)

Valdis DOMBROVSKIS, vice-président de la Commission en charge de l'euro et du dialogue social

Tom VANDENKENDELAERE (PPE, BE), Costas MAVRIDES (S&D, CY), Stanisław OŻÓG (ECR, PL)

Cora VAN NIEUWENHUIZEN (ADLE, NL), Fabio DE MASI (GUE/NGL, DE), Ernest URTASUN (Verts/ALE, ES)

Marco VALLI (EFDD, IT), Gerolf ANNEMANS (ENL, BE), Eleftherios SYNADINOS (NI, EL)



REF. : 20160129IPR11933
 
 
Contacts