Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Les députés veulent un plan "résistant à l’OMC" pour protéger les entreprises européennes contre les importations en dumping de Chine

Session plénière Communiqué de presse - Commerce extérieur/international02-02-2016 - 11:10
 

Pour faire face à la reconnaissance de la Chine comme "économie de marché", l'UE doit trouver une solution, en conformité avec les règles de l'OMC, conservant sa capacité à protéger son économie contre la concurrence déloyale des importations en dumping en provenance de la Chine, tout en la reconnaissant comme un partenaire commercial stratégique. Ce point de vue a été largement partagé par les députés et la commissaire au commerce de l'UE, M. Malmström, lors d’un débat en plénière lundi soir.


Les députés et Mme Malmström ont examiné les trois options pour l'action de l'UE à l'égard de la Chine:


  • ne procéder à aucun changement dans la législation européenne. Certains affirment que cela placerait l'UE en violation des règles de l'OMC et mènerait à des mesures rapides de représailles de la Chine;

  • retirer simplement la Chine de la liste des pays au statut d'économie de non-marché dans la législation européenne antidumping serait "irréaliste", a déclaré Mme Malmström, en raison des dommages potentiels à l'industrie et aux emplois de l'UE; et

  • si la Chine se voyait accorder le statut d'économie de marché, prendre des mesures d'atténuation par exemple dans la législation de défense commerciale, afin d'éviter des pertes d'emplois et des dommages à l'industrie européenne.

Les députés ont reçu une réponse positive à propos des intentions de la Commission d'évaluer de manière approfondie l'impact potentiel de toutes ces options sur l'emploi et l’industrie européens. Mme Malström a présenté une estimation préliminaire d'un maximum de 188 000 pertes d'emplois dans les secteurs de l'UE actuellement touchés par les exportations faisant l’objet d’un dumping en provenance de Chine si aucune mesure d'atténuation n’est mise en place.


Toutefois, il a été fait référence par certains députés à des estimations allant jusqu'à 3,5 millions d'emplois perdus. Les députés européens ont appelé à un instrument antidumping efficace et ont insisté sur le fait qu'une attention particulière devrait être accordée au secteur de l'acier de l'UE, actuellement "à genoux" en raison de la concurrence déloyale de la Chine.


Vous pouvez regarder à nouveau le débat en plénière via EP Live.

REF. : 20160129IPR11943
Mis à jour le: ( 02-02-2016 - 20:41)
 
 
Contacts