Accès direct à la navigation principale (appuyer sur "Entrée")
Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")
Accès direct aux autres sites (appuyer sur "Entrée")

Cesser de pilonner les civils au Yémen, exhortent les députés

Session plénière Communiqué de presse - Relations extérieures25-02-2016 - 13:01
 

Un cessez-le-feu qui stoppe les attaques contre les civils, le personnel d'urgence et médical, le combat au sol et les bombardements au Yémen est indispensable pour permettre à l'aide d'urgence d'atteindre le peuple yéménite, ont déclaré les députés dans une résolution votée jeudi. Ils ont également appelé toutes les parties à la guerre civile au Yémen et leurs alliés étrangers à se livrer à un nouveau cycle de négociations de paix et chercher un règlement politique.


Le Parlement européen se dit gravement préoccupé par la détérioration de la situation humanitaire au Yémen. L'échec des gouvernements successifs à répondre aux aspirations du peuple yéménite à la démocratie, la stabilité et la sécurité a conduit à la crise actuelle, qui a laissé 21 millions de personnes yéménites (82% de la population totale) nécessitant une aide humanitaire et a empêché deux millions d'enfants de fréquenter l'école, selon la résolution.


Les députés invitent les parties belligérants au Yémen à respecter un accord de cessez-le feu pour permettre à l'aide d'urgence, comme les denrées alimentaires ou les médicaments, d'atteindre le peuple yéménite. Ils appellent également toutes les parties à éviter de cibler directement les infrastructures civiles, les installations médicales et les réseaux d'alimentation en eau.


La résolution reconnaît que l'Arabie saoudite et l'Iran jouent un rôle dans la résolution de la crise au Yémen, mais elle exprime aussi de graves préoccupations face "aux frappes aériennes de la coalition menée par l'Arabie et le blocus naval qu'elle a imposé au Yémen, qui ont conduit à des milliers de morts, [et] ont encore déstabilisé davantage le Yémen". Les députés appellent la chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini "à lancer une initiative visant à imposer un embargo sur les armes de l'UE contre l'Arabie saoudite".


Les députés soulignent que seule une solution politique, inclusive et négociée peut rétablir la paix et préserver l'unité du Yémen. Ils exhortent toutes les parties à s'engager dans un nouveau cycle de négociations de paix menées par l'ONU dès que possible.


La résolution a été adoptée par 449 voix à 36, avec 78 abstentions.


Contexte

 

Depuis le début de 2015 les forces fidèles au président Abd-Rabbuh Mansour al-Hadi se sont battues contre les rebelles chiites appelés Houthis. En mars, une coalition dirigée par l'Arabie saoudite a répondu à un appel à l'aide de M. Hadi en lançant des frappes aériennes sur des cibles Houthi. La coalition comprend cinq États arabes du Golfe, la Jordanie, l'Égypte, le Maroc, le Soudan et est soutenue par les États-Unis et le Royaume-Uni.



Procédure: résolution non législative

REF. : 20160223IPR15513
Mis à jour le: ( 25-02-2016 - 14:35)
 
 
Contacts